2 min de lecture Réseaux sociaux

"Qu'est-ce qui est jaune et qui attend" : le jouet dérivé de la blague n'existe pas

La blague d'un garçon de 8 ans est devenue virale sur les réseaux sociaux. À tel point que les internautes s'autorisent quelques détournements.

jouet blague enfant
jouet blague enfant
Amélie James
Amélie James

Il a fait rire des milliers d'internautes avec sa plaisanterie "Qu'est-ce qui est jaune et qui attend ?". À seulement 8 ans, Adrien a crée le buzz sur les réseaux sociaux. Plus que sa blague, digne du répertoire de la marque Carambar, c'est l'attitude du petit garçon qui a fait sourire les internautes. 

Plus de 3 millions de vues, 100.000 partages, la vidéo est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux. Ce qui était au départ une simple scène familiale a rapidement déferlé la toile.

Et visiblement, le garçon n'a pas fini de faire parler de lui. Depuis ce matin, un cliché interloque les internautes. On y aperçoit une figurine à l'effigie du petit Adrien trôner dans un magasin de jouets. Sur le packaging, on peut lire "Qu'est-ce qui est jaune et qui attend ?"

Il n'en fallait pas plus pour que les internautes s'emparent de ce cliché et se moquent de cette initiative qui ne peut être que le travail d'un fabricant opportuniste. "Non mais 6 jours après la publication de la vidéo, y'a un jouet dérivé qui est en vente", rigole l'un d'entre eux. 

À lire aussi
Vingt-six pays et géants d'Internet ont rallié mercredi "l'appel de Christchurch" contre les contenus en ligne "terroristes et extrémistes violents" Connecté
Christchurch, Tech for good : la France au centre des débats sur la régulation du Web

Une semaine pour la fabrication d'un jouet, il est vrai que les délais semblent courts. Voire irréalisables. Et pour cause, en réalité, ce jouet n'est qu'un canular, fruit d'un travail de traitement et retouches informatiques.

"Une petite blague sur une blague"

À l'origine de cette plaisanterie, le webzine "Gothem 13". Sur son site internet, le rédacteur explique comment il a réussi à duper les twittos en seulement quelques clics. "J’ai d’abord pris la photo d’une vraie poupée dans mon supermarché. Ensuite, j’ai cherché une photo de poupée enfantine sur internet, j’ai modifié la coupe de cheveux, la couleur des yeux et les vêtements", raconte-t-il. 

Après quelques retouches faites sur Illustrator, un logiciel spécialisé, la plaisanterie était fin prête à rejoindre les mémoires d'Internet. "Voilà, le jouet à l’effigie de la vidéo virale pouvait alors commencer à se répandre sur les réseaux sociaux et voir comment une telle réactivité de notre société pouvait être perçue par les internautes. Bref, une petite blague sur une blague", a justifié le rédacteur. 

"Une petite blague sur une blague" qui rappelle à quel point les rumeurs peuvent se propager rapidement sur les réseaux sociaux. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réseaux sociaux Buzz internet Blague
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789280549
"Qu'est-ce qui est jaune et qui attend" : le jouet dérivé de la blague n'existe pas
"Qu'est-ce qui est jaune et qui attend" : le jouet dérivé de la blague n'existe pas
La blague d'un garçon de 8 ans est devenue virale sur les réseaux sociaux. À tel point que les internautes s'autorisent quelques détournements.
https://www.rtl.fr/actu/insolite/qu-est-ce-qui-est-jaune-et-qui-attend-le-jouet-derive-de-la-blague-n-existe-pas-7789280549
2017-07-10 17:12:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/U6cebxMGOavxsB72rfmpIA/330v220-2/online/image/2017/0710/7789280675_jouet-blague-enfant.PNG