1 min de lecture Insolite

Pays-Bas : la perpétuité pour le hibou multi-récidiviste

Ce hibou grand duc avait commis une cinquantaine d'agressions au début de l'année 2015 dans une commune au nord d'Amsterdam.

Le hibou grand-duc est l'une des plus grandes espèces de hibou (illustration).
Le hibou grand-duc est l'une des plus grandes espèces de hibou (illustration). Crédit : SAMUEL KUBANI / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Le verdict est tombé. Le hibou qui avait terrorisé les habitants de Pumerend (Pays-Bas) ne retrouvera pas la liberté. Au début de l'année 2015, ce grand duc avait commis une cinquantaine d'attaques contre les habitants de cette petite ville située au nord d'Amsterdam. Le mode opératoire était toujours le même : il arrivait en planant sans bruit avant de fondre sur ses victimes, puis de les abandonner ensanglantées en prenant la fuite. Un membre du club d'athlétisme local avait dû recevoir six point de sutures après l'une de ses agressions. La mairie avait conseillé aux habitants de ne plus sortir sans un parapluie après la tombée du jour.

L'agresseur a finalement été appréhendé par un fauconnier au mois de mars et maintenu en captivité depuis. Dimanche 8 novembre, la commune a annoncé que l'animal ne serait pas relâché et finirait donc sa vie derrière les barreaux. Le sort de ce détenu hors-norme était problématique : le grand duc, plus grand rapace d'Europe avec son 1,80 mètre d'envergure, est une espèce protégée par une directive de l'Union européenne.

La captivité du hibou a cependant été validée par le "Oehoe Werkgroep", un groupe de travail néerlandais sur les hiboux. Alors que des activistes avaient déjà tenté de libérer le hibou par le passé, le lieu de sa détention a cette fois été tenu secret.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Insolite Faits divers Animaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants