1 min de lecture États-Unis

New York : elle poursuit son père en justice pour avoir "bradé" un Basquiat

Belinda Neumann Donnelly estime qu'en revendant la toile plus de 2.000 fois le prix d'achat, son père a bradé l'œuvre.

Jean-Alphonse Richard Un jour sur la terre Jean-Alphonse Richard
>
Un jour sur la terre du 24 juin 2018 Crédit Image : HECTOR RETAMAL / AFP | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard Journaliste RTL

On va à New York avec la vente aux enchères d'un tableau de maître qui a rapporté une fortune. Mais visiblement pas assez pour la fille du vendeur, qui porte plainte contre son propre père. Du jamais vu pour la justice américaine pourtant habituée à tous les excès.

Pourtant, beaucoup auraient été satisfaits du montant de la vente. Il y a une trentaine d'années, l'homme avait acheté un tableau pour 15.000 dollars et l'a revendu le mois dernier pour 30,5 millions de dollars, plus de 2.000 fois le prix d'achat. Belinda Neumann Donnelly estime que son père Hubert a bradé la toile confiée à la très sérieuse maison d'enchères Sotheby's..

Cette œuvre qui vaut des millions de dollars c'est un tableau du peintre contemporain Jean-Michel Basquiat intitulé Flesh and Spirit (la Chair et l'Esprit en français, ndlr), réalisée en 1983, l'année justement où Hubert Neumann, collectionneur, l'avait achetée.

À lire aussi
Les pompiers de New York ont rendu un hommage après l'incendie à Notre-Dame Incendie à Notre-Dame
VIDÉO - Notre-Dame : l'hommage des pompiers de New York à leurs collègues parisiens

Sa fille affirme qu'il n'a pas vraiment poussé la vente du tableau qui selon elle aurait dû être vendu beaucoup plus cher. Belinda se fonde sur des résultats récents de ventes aux enchères. Elle estime que le Basquiat aurait dû atteindre les 100 millions d'euros, "presque 70 millions de perte", affirme t-elle,  pour elle et pour sa mère.

Le jour de la vente, il n' y avait eu qu'un enchérisseur qui l'avait emporté au téléphone. La plaignante indique que son père, avec qui elle n'a pas d'excellentes relations, n'a jamais mis cette vente en valeur. N'a par exemple pas fixé de prix de réserve suffisamment élevé. Bref à ses yeux, il y a bel et bien préjudice, manque à gagner.

C'est la Cour Suprême de l'État de New York qui va désormais devoir trancher l'histoire de ce Basquiat vendu  pour une poignée de millions de dollars. Cela reste quand même pas si mal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Amérique du Nord Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793850615
New York : elle poursuit son père en justice pour avoir "bradé" un Basquiat
New York : elle poursuit son père en justice pour avoir "bradé" un Basquiat
Belinda Neumann Donnelly estime qu'en revendant la toile plus de 2.000 fois le prix d'achat, son père a bradé l'œuvre.
https://www.rtl.fr/actu/insolite/new-york-elle-poursuit-son-pere-en-justice-pour-avoir-brade-un-basquiat-7793850615
2018-06-24 09:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3_G2zGFzJNUNQQ2zZyT5cg/330v220-2/online/image/2018/0623/7793852210_le-tableau-flesh-and-spirit-de-basquiat-le-4-mai-2018.jpg