1 min de lecture Insolite

La croisière dans les Caraïbes tourne à la gastro générale

La croisière ne s'amuse plus du tout. Plus de 400 passagers et membres d'équipage qui participaient à des traversées sur deux paquebots de luxe dans les Caraïbes, aux alentours de Noël, ont été pris de vomissements et de diarrhées. En cause : une infection probablement due à des norovirus très contagieux, ont indiqué dimanche les services de santé américains.

Seule solution : la désinfection

Des analyses de laboratoire sont en cours pour déterminer l'origine des agents pathogènes responsables de ces gastro-entérites.
  
Les deux navires, le Queen Mary 2 de la Cunard et l'Emerald Princess de la compagnie Princess Cruises, ont fait état de cette épidémie de gastro-entérite aux services de santé compétents, conformément à la règlementation en vigueur qui prévoit des signalements aux autorités lorsque plus de 2% des passagers et personnels d'équipage sont touchés par une maladie.

Les deux paquebots ont pris immédiatement des mesures pour lutter contre l'épidémie, notamment en augmentant les procédures de nettoyage et de désinfection, et en informant les passagers. Sur le Queen Mary 2, qui a levé l'ancre le 22 décembre à New York pour une croisière de 10 jours, 194 passagers et 11 membres d'équipage ont été contaminés, sur un total de plus de  3.800 personnes à bord, ont indiqué les services sanitaires sur leur site internet.
  
Une gastro en bateau, un grand classique

Une épidémie similaire avait frappé en décembre le paquebot Oriana de P&O lors d'une croisière de dix nuits sur la Baltique, au cours de laquelle 300 des 1.843 passagers avaient été touchés.

Selon un responsable des services sanitaires pour la navigation, Jaret Ames, de telles épidémies de gastro-entérites sont fréquentes sur les navires, qui sont, comme les hôpitaux, des lieux clos où les infections peuvent facilement se communiquer d'une personne à l'autre.

Lire la suite
Insolite Croisière Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants