1 min de lecture Jean-Pierre Raffarin

Johnny Hallyday fait rocker la droite

Selon un sondage publié dans "le Parisien", seuls un quart des sympathisants de gauche apprécient notre Jojo national. A droite, ils seraient près de 60%.

Jean-Vincent Russo Journaliste

On s'en doutait, mais l'hypothèse est aujourd'hui confirmée par un sondage. Il existe un clivage politique autour de Johnny Hallyday. Selon BVA, seuls 25% des sympathisants de gauche apprécient notre rockeur national, contre 58% des sympathisants de droite.

Mais cette désaffection n'est pas en sens unique : Johnny n'a jamais caché ne pas apprécier la gauche. "Je n'aime pas la médiocrité, je pense que la gauche pousse vers ça", écrivait-il, il y a quelques mois dans ses mémoires.

Hallyday un homme de droite ? Secret de polichinel ! Jojo avait affiché son soutien au candidat Sarkozy dès 2006, et s'était même inscrit à l'UMP. Au soir de la victoire de son candidat préféré, sa présence au Fouquet's là où le nouveau président célébrait sa victoire, n'était pas passée inaperçue.

>
Johnny Hallyday à la sortie du Fouquet's, le 6 mai 2007, après avoir dûment célébré la victoire de Nicolas Sarkozy

Toutefois, Johnny Hallyday a gardé ses distances avec la politique, lors de la campagne de 2012. "Je ne me mêlerai plus jamais de politique", avait-il affirmé au Républicain Lorrain. Certains mauvaises langues avaient alors écrit que le chanteur n'avait pas digéré un redressement fiscal s'élevant à 9 millions d'euros, selon le Canard Enchaîné.

À lire aussi
Jean-Pierre Raffarin, le 5 mai 2017 réforme des retraites
Recours au 49.3 : "Je n'applaudis pas mais je suis d'accord avec le droit", dit Raffarin sur RTL

Côté politiques, l'affection portée au chanteur s'est toujours vérifiée à droite. Lors de la campagne présidentielle de 2007, Nadine Morano affirmait qu'elle était au courant "depuis longtemps" du soutien du chanteur. Et la même Nadine Morano, accompagnée de Valérie Pécresse et de Luc Chatel, s'était affichée à son concert en 2009, sous la Tour Eiffel.

Pour Jean-Pierre Raffarin, "un fan", Johnny est même le "symbole de la vie, de l'énergie, une forme de puissance".

Même Nicolas Sarkozy, alors président en exercice, avait, en 2009, évoqué les problème de santé de son cher rockeur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Pierre Raffarin Johnny Hallyday Nadine Morano
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants