1 min de lecture Faits divers

Ivre, il vole un véhicule des pompiers pour atteindre son amie

Un jeune homme, ivre, a utilisé une échelle de pompiers pour rejoindre sa petite amie.

Un camion de pompiers, à Gueugnon, le 24 décembre 2012. (archives)
Un camion de pompiers, à Gueugnon, le 24 décembre 2012. (archives) Crédit : AFP PHOTO / JEFF PACHOUD
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

N'est pas Roméo qui veut. Pour atteindre l'appartement de sa Juliette, un jeune homme ivre a volé un véhicule des pompiers avec échelle. Les faits se sont produits dans la nuit de samedi à dimanche. Après une tournée des bars, Boris, 24 ans, commis de cuisine, voulait retrouver une amie habitant en résidence universitaire. Ne pouvant passer par la porte, il s'était mis en tête de passer par la fenêtre, grisé par plus de 2 grammes d'alcool dans le sang.

Dans la caserne des pompiers toute proche, il tombe sur une camionnette avec échelle restée ouverte. Il sommeille un peu dans le véhicule avant d'en trouver les clés. Sans permis de conduire, toujours en état d'ébriété, et un casque de pompier sur la tête, il démarre le véhicule mais se trompe de chemin et se retrouve sur la commune de Gonfreville-L'Orcher, au sud du Havre.

C'est là que la police va l'appréhender, alertée par les pompiers, eux-mêmes prévenus par des gens ayant remarqué la conduite un peu hasardeuse du jeune homme.

Dégrisé au commissariat, ayant reconnu les faits mais avouant ne pas se souvenir de grand chose, le faux pompier a accepté la procédure du plaider-coupable (CRPC). Il comparaîtra devant un procureur et risque jusqu'à 6 mois de prison, une peine moindre que devant un tribunal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Insolite Info
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants