3 min de lecture Napoléon

Roger et Gallet et Napoléon Ier

Napoléon tenait particulièrement à être toujours propre sur lui. De l'eau de Cologne écoulée par litres. Une marque conserve cette eau de Cologne spécialement conçue pour l'empereur, Roger et Gallet.

Micro RTL générique Il était une marque Anaïs Bouissou
>
Roger et Gallet et Napoléon Ier Crédit Image : DR | Crédit Média : Anais Bouissou | Durée : | Date : La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou Journaliste RTL

2 décembre 1805 : l’empereur Napoléon remporte sa victoire la plus éclatante lors de la bataille d’Austerlitz. À ce moment-là, c’est un chef de guerre admiré. Mais dans l’intimité, l’empereur est aussi un homme qui prend très soin de lui. Il est fou d’eau de Cologne, une marque en profite, Roger et Gallet. Même sur les champs de bataille, Napoléon fait particulièrement attention à son hygiène. Il a partout avec lui, son nécessaire de toilette. Le musée de l’armée conserve encore certains objets précieux.

"Il y a des briquets, des théières, des flacons de parfum à bouchon doré et même un très étrange cure-oreille qui témoignent de l’intérêt que portait l’empereur à son hygiène personnelle", raconte Émilie Robbe, commissaire d’exposition. Au premier plan des préoccupations de Napoléon, il faut sentir bon. Une chance pour le jeune parfumeur, Jean-Marie Farina, qui ouvre sa boutique à Paris en 1806. L’homme, à l’origine de la marque Roger et Gallet, fournit rapidement l’empereur en eau de Cologne. "Son coup de génie c’est d’avoir fait cette eau de Cologne. Cette eau de Cologne va devenir l’eau de Cologne fétiche de Napoléon. C’est un parfum extrêmement léger", explique Éric Bitoun, spécialiste de marques.

"Il utilisait jusqu’à 60 flacons de parfum par mois soit environ deux bouteilles par jour. Aspersion totale du corps en abondance. Ça se fait plus aujourd’hui. Mais à une époque où l’hygiène est différente de la nôtre, où il faut être l’empereur pour pouvoir rester deux heures dans sa baignoire régulièrement chauffée par des domestiques, l’eau de Cologne devait remplir un rôle tout à faire fondamental", poursuit-il.

Un parfum qui rend l’Empereur accro

Napoléon aime tellement cette eau de Cologne que Jean-Marie Farina créé un flacon spécial, long et fin, qu’il appelle le rouleur de l’Empereur. "À partir du moment où Jean-Marie Farina a compris que Napoléon allait devenir un utilisateur, il a cherché l’aspect pratique. Le rouleur de l’empereur c’est une bouteille fine qui peut se glisser dans une botte d’officier dit-on, évidemment c’est l’époque où Napoléon voyage énormément et on appelait ça un rouleur parce ce qu’un rouleur c’est aussi quelqu’un qui voyage beaucoup, qui est en mouvement, en perpétuel mouvement".

À lire aussi
La version en marbre de la sculpture de Pauline Bonaparte, exposée à Rome. Italie
Italie : il se prend en photo avec une sculpture de la sœur de Napoléon et la casse

Les batailles s’enchaînent. Les défaites aussi. La fin de règne approche. Jusqu’en octobre 1815 où Napoléon est exilé, loin de tous, par les britanniques sur le petit îlot de Saint Hélène. "Il n’a pas imaginé que dans son exil il n’allait pas pouvoir s’approvisionner à nouveau. Donc son valet a fait comme il a pu, il a même fabriqué un alambic. Napoléon va de nouveau pouvoir profiter de cette eau de Cologne qui lui rappelle celle de Jean-Marie Farina qu’il aimait tellement". Après la mort de Napoléon Ier, Roger et Gallet reste l’un des fournisseurs de Napoléon III mais le lien avec le pouvoir s’étiole.

Ce n’est que récemment, qu’ont été rééditées des bouteilles d’eau de Cologne allongées, au design proche du flacon impérial. "Roger et Gallet a refait le lien avec un passé prestigieux. On dit qu’il y a eu autant de livres sur Napoléon que de jours qui se sont écoulés depuis sa mort. Donc Napoléon est un mythe immense. Et un argument marketing par la même occasion bien entendu", poursuit Éric Bitoun. Clin d’œil de l’histoire, la formule du parfum de Napoléon à Saint-Hélène existe toujours. Elle a été griffonnée sur un papier, oubliée puis retrouvée par hasard lors d’une vente aux enchères. Aujourd’hui, ce souvenir olfactif est précieusement conservé à l’osmothèque de Versailles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Napoléon Insolite Histoire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants