1 min de lecture Haute-Vienne

En état de légitime défense, les gendarmes abattent une vache

Pour stopper la vache qui les chargeait, les gendarmes ont été contraints de faire usage de leur arme de service à six reprises.

En état de "légitime défense", le militaire a estimé que "l'animal constituait une menace pour lui-même et pour les automobilistes"
En état de "légitime défense", le militaire a estimé que "l'animal constituait une menace pour lui-même et pour les automobilistes" Crédit : AFP / T.Zoccolan
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'animal constituait une menace pour lui-même et pour les automobilistes. Alors, les gendarmes de Bellac (Haute-Vienne), n'ont pas eu d'autre choix : ils ont tiré à six reprises sur la vache qui errait sur une voie ferrée.

La vache se dirigeait vers les voitures

Les militaires ont été appelés vers 11h30 ce mercredi 5 juin pour s'occuper d'une vache qui, fait relativement habituel dans le secteur, "divaguait sur la voie ferrée Limoges-Poitiers", raconte le commandant François-Marie Bailly, du groupement de la Haute-Vienne.

A leur arrivée, les quatre militaires ont constaté que les agents de la SNCF étaient parvenus à éloigner l'animal de la voie ferrée "mais la vache se dirigeait vers la route où des voitures circulaient",précise le commandant.

À lire aussi
Des "gilets jaunes" rassemblés à Marseille samedi 8 décembre 2018 Gilets jaunes
Haute-Vienne : une rencontre entre élus et "gilets jaunes" tourne au pugilat

Elle a continué à charger les gendarmes après avoir reçu deux balles

L'animal, qui avait réussi à échapper à la vigilance de son propriétaire avec lequel elle se trouvait dans la cour d'un vétérinaire, est ensuite parvenu, au terme de longues minutes, à rejoindre un champ. Mais selon un gendarme la suivait, "elle a pivoté sur elle-même et, manifestement excitée ou agacée, l'a littéralement chargé", relate le commandant.

En état de "légitime défense", se justifie la même source, le militaire a estimé que "l'animal constituait une menace pour lui-même et pour les automobilistes" et a fait usage de son arme contre la Prim'Holstein. "Il lui a tiré deux balles de neuf millimètres dans la tête".

Ces coups n'ont pas arrêté l'animal . "Tout en déviant sa trajectoire, il a poursuivi sa course, encore plus affolé". Raison pour laquelle le supérieur du tireur a, à son tour, fait usage de son arme à quatre reprises avant que l'animal n'expire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Haute-Vienne Faits divers Gendarmerie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7762030923
En état de légitime défense, les gendarmes abattent une vache
En état de légitime défense, les gendarmes abattent une vache
Pour stopper la vache qui les chargeait, les gendarmes ont été contraints de faire usage de leur arme de service à six reprises.
https://www.rtl.fr/actu/insolite/haute-vienne-une-vache-egaree-abattue-par-les-gendarmes-7762030923
2013-06-05 21:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kXlfaI63aOTNvEj64rWm8Q/330v220-2/online/image/2012/0913/7752418318_c-est-une-vache-charolaise-qui-a-ete-abattue-le-week-end-du-5-6-mai.jpg