1 min de lecture Raymond Domenech

Gourcuff un "bisounours", Ribéry une "diva", "l'illusion Nasri" : Domenech lève le voile sur le fiasco de Knysna

Dans son livre "Tout seul", qui sort mercredi et dont l'AFP a eu une copie lundi, Raymond Domenech s'appuie sur les extraits de son journal intime pendant qu'il était sélectionneur pour dire son ressenti sur les joueurs, de la "droiture de Thuram" à la "diva" Ribéry. Morceaux choisis. Un Raymond Domenech qui sera l'invité de Marc-Olivier Fogiel mardi dans RTL Soir à partir de 18h35.

THURAM
  
- "Je l'ai remercié pour sa droiture et assuré de mon admiration et de mon respect." (veille de France-Italie, Euro-2008)
- "Nous avons parlé de l'équipe et des jeunes bien sûr, (Thuram) a lâché : Il y a des petits cons, entendez-moi bien, coach, des petits cons" (veille de France-Italie, Euro-2008) 
  
MAKELELE
  
"C'est un homme et un joueur comme tous les coaches en rêvent". 
  
ZIDANE
  
"L'autorité du leader s'avérait incontestable. Personne n'a pu prendre la place de Zidane, patron aussi évident avec l'équipe que joueur exceptionnel sur le terrain". 
  
RIBERY


- "Ribéry, lui continuait à pourrir le groupe par ses attitudes de diva susceptible" (septembre 2009).
- "Quand j'ai voulu le remercier, il m'a envoyé paître en retirant son bras : 'Ne me touchez pas' ! Tout Ribéry qu'il était, je l'aurais volontiers accroché au plafond." (Après Serbie-France en septembre 2009)
- "Je dis à Gourcuff : 'Je t'ai donné les clés, à toi de jouer !'. Le pire à ce moment précis est le regard de Franck Ribéry: J'ai vu dans ses yeux la haine, le mépris ou la jalousie. Il ne l'aime pas c'est certain" (causerie d'avant-match, premier match du Mondial-2010).
- "Un joueur cadre de l'Euro-2008 m'avait prévenu au sujet de Ribéry et moi je lui ai donné les clés ! Quel con je suis..." (après France-Mexique, 0-2, au Mondial-2010) 
  
NASRI

- "Samir Nasri symbolise cette dérive des joueurs ne pensant qu'à leur gueule. Au sein d'un groupe, il vient toujours appuyer là où ça fait mal et révèle la faille au lieu de la colmater (...) et dans sa position de meneur de jeu, il fait seulement illusion." 
  
GOURCUFF
  
- "J'avais envie de lui mettre des gifles avec son air de garçon candide, de pauvre petit malheureux à qui on veut du mal, un meneur c'est un guerrier, pas un suiveur, réveille-toi Yoann." (9 juin 2010)
- "Quand Ribéry et d'autres avaient tué la séance parce que Gourcuff se trouvait dans leur équipe : Gourcuff n'a rien vu, il a subi et je me suis dit qu'il restait dans son monde des bisounours". (lendemain de France-Mexique au Mondial-2010) 
  
BENZEMA

  
- "Il a la morgue d'un grand joueur sans en être encore un." (29 mai 2008)
- "Il convenait surtout d'éteindre ces ego se mettant à ébranler le collectif. Comme celui de Benzema maugréant des insultes - 'Tous des cons...' - parce qu'il n'était pas entré en jeu aux Iles Féroé" (août 2009).
- "Heureusement pour lui, Benzema, talent exceptionnel, a su se remettre en cause lorsque José Mourinho est devenu coach du Real. Karim sera un grand joueur tant qu'il restera dans la compétition, stimulé par la concurrence." 
  
MALOUDA

- Malouda "fait la gueule à chaque fois que je lui donne un conseil. Il est même arrivé à tacler Valbuena et Diaby sans raison (...) Je l'ai repris de volée devant tout le monde : 'Si tu crois que fracasser tes potes réglera ton problème, casse-toi !' Il n'a pas répondu, heureusement, sinon il prenait l'avion du retour" (10 juin 2010, veille premier match du Mondial). 
  
ANELKA
  
- "Un avant centre de haut niveau" (septembre 2008, France-Serbie 2-0)
- "Anelka lui aussi a toujours quelque chose à dire, il m'a ressorti qu'il n'y avait pas de décalages. Cours, ça viendra ! J'ai les boules. Je sens ma causerie de demain toute prête : 'Allez vous faire foutre !'" (10 juin 2010, veille premier match du Mondial)
-  "Anelka a tué le groupe (...) au terme de ce naufrage, une image m'a réveillé un peu : Gallas et Anelka en train de rigoler après le match. Quelle inconscience" (après France-Mexique 0-2 au Mondial-2010 et les insultes d'Anelka).

ESCALETTES


- "Le président Escalettes avait surgi comme un fou dans le vestiaire qu'il avait traversé en trombe pour se précipiter vers moi. Il m'avait lancé 'Vous avez vu la nouvelle ? Laurent Blanc vient de signer à Bordeaux, comme ça, on ne pourra plus me dire que... (...) Il s'était soudain arrêté, confus, venant de saisir la portée de ses paroles et surtout de celles qu'il s'apprêtait à prononcer devant nous: 'Comme ça, on ne pourra plus me dire qu'il n'a jamais été entraîneur et qu'il n'a pas assez d'expérience pour devenir le sélectionneur' (A Auxerre avant le match contre la Géorgie en juin 2007)

- Je l'ai fixé, il a blêmi. Nous nous sommes regardés, les gars du staff et moi, tandis que Jean-Pierre Escalettes repartait sans un mot, ayant fini par réaliser l'ampleur de sa boulette et ce que révélait cet acte manqué. (...) Sur le moment, je n'avais vu que le comique de la situation (...), quelques mois plus tard, je comprendrais que le président me soutenait comme une corde le pendu."  (A Auxerre avant le match contre la Géorgie en juin 2007)



Lire la suite
Raymond Domenech Football Insolite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7754857740
Gourcuff un "bisounours", Ribéry une "diva", "l'illusion Nasri" : Domenech lève le voile sur le fiasco de Knysna
Gourcuff un "bisounours", Ribéry une "diva", "l'illusion Nasri" : Domenech lève le voile sur le fiasco de Knysna
Dans son livre "Tout seul", qui sort mercredi et dont l'AFP a eu une copie lundi, Raymond Domenech s'appuie sur les extraits de son journal intime pendant qu'il était sélectionneur pour dire son ressenti sur les joueurs, de la "droiture de Thuram" à la "diva" Ribéry. Morceaux choisis. Un Raymond Domenech qui sera l'invité de Marc-Olivier Fogiel mardi dans RTL Soir à partir de 18h35.
https://www.rtl.fr/actu/insolite/gourcuff-un-bisounours-ribery-une-diva-l-illusion-nasri-raymond-domenech-leve-le-voile-sur-le-fiasco-de-knysna-7754857740
2012-11-19 14:00:00