2 min de lecture Amérique du Nord

États-Unis : des lycéens poursuivis en justice pour un lâcher de coccinelles

Pour faire une dernière plaisanterie avant de quitter leur établissement, six étudiants y ont lâché des dizaines de milliers d'insectes.

Invasion de coccinelles de Chine dans "Maison, Jardin, Cuisine, Brocante"
Invasion de coccinelles de Chine dans "Maison, Jardin, Cuisine, Brocante" Crédit : Stephane Mainsant / AFP
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet
Journaliste RTL

C'est une blague qui a mal tourné, et qui a même provoqué des remous considérables. À quelques jours de quitter leur lycée du Maryland pour l'Université, six jeunes Américains avaient décidé de laisser une trace de leur passage dans les bâtiments de la Chopticon High School. De nuit, ils sont donc entrés dans l'établissement de l'Est du pays pour y déposer des dizaines de milliers... de coccinelles

Une version saugrenue de la traditionnelle "High school prank", une habitude américaine qui consiste à multiplier blagues et plaisanteries juste avant de quitter le lycée. Et apparemment les six jeunes, aidés d'un ancien élève, ont particulièrement réussi leur coup puisque 72.000 insectes ont été dénombrés par la direction de l'école et la police à leur arrivée sur les lieux du forfait. 

Des poursuites pénales engagées

Des autorités qui n'ont pas du tout apprécié la plaisanterie, au point de déclencher des poursuites judiciaires à l'encontre des adolescents. "Quatre sont poursuivis en tant que mineurs pour cambriolage de quatrième degré, destruction de propriété individuelle et perturbation des activités scolaires. Les trois autres seront jugés comme des adultes pour ces faits", a ainsi déclaré le porte-parole du shérif local. 

Certains des adolescents ont pour le moment été privés de leur cérémonie de remise des diplômes, véritable rite de passage outre-Atlantique, malgré leurs excuses répétées. "L'un d'entre nous a commandé les insectes sur Internet et on a décidé de le faire", précise-t-il. "Mais je ne pensais pas que ça irait jusque-là, qu'on se retrouverait dans une telle situation pour une blague qui n'a fait de mal à personne."

À lire aussi
santé
Pourquoi péter c'est bon pour la santé, mais moins pour la planète

Des manifestations étudiantes ont même eu lieu dans la ville de Morganza, où se sont déroulés les faits, pour réclamer plus de clémence envers la bande d'adolescents. Une requête qui n'a que peu de chances d'aboutir au vu de la procédure normalement appliquée : la police ayant été contrainte de se déplacer jusqu'au lycée au beau milieu de la nuit, et les étudiants ayant enfreint les règles de sécurité élémentaires, la direction de l'école ne compte pas faire preuve d'indulgence. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Amérique du Nord Animaux États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants