2 min de lecture People

Dubaï : le cheikh veut engager 60 jeunes femmes pour faire du shopping avec lui

Le cheikh de Dubaï a chargé une agence italienne de recruter 60 jeunes femmes en tant que "personnal shopper" pour l'accompagner dans son tour d'Europe cet été.

Le cheikh de Dubaï recrute 60 "personal shopper"
Le cheikh de Dubaï recrute 60 "personal shopper" Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil
Journaliste RTL

Plus d'une centaine de jeunes femmes ont déjà postulé pour devenir les "personnal shopper" du cheikh de Dubaï, cet été, lors de son tour d'Europe, raconte Le Guardian. Seules 2 candidates auraient été retenues, il reste donc 58 places à prendre sur les 60 proposées.

L'agence italienne, en charge du recrutement, enchaîne les entretiens. Pour postuler, plusieurs conditions sont requises : avoir entre 18 et 28 ans, être attrayante, élégante, résider dans la province de Venise, parler anglais et bien sûr s'y connaitre en mode et shopping. 

100 dollars par jour et carte blanche pour le shopping

Les candidates retenues seront rémunérées 100 dollars par jour pour accompagner le cheikh lors de ses visites en Europe (Londres, Ibiza, Paris, Madrid, Milan, Venise). Au programme : voyage en jet privé, hôtels de luxe et shopping... illimité.

Mais attention, l'offre d'emploi n'est valable que pour 15 jours de voyage. Apparemment le cheikh se lasse vite. Des équipes de 10 jeunes femmes se relaieront toutes les deux semaines.

Un recrutement dans les règles de l'art

À lire aussi
people
Bernie Sanders : Jennifer Ellis, la créatrice des moufles, est devenue une star

Pourquoi une agence italienne? C'est bien connu, les italiennes ont "un goût sûr en matière de mode", avance Mauro Belcaro, le propriétaire de la maison de mode Rosy Garbo et de l'agence de casting Padua DOC, en charge du recrutement. 

Quant à la beauté, "c'est le dernier critère qui compte ici, assure Mauro Belcaro. L'image, l'expérience de consultante et l'intelligence sont plus importants."

Vendredi 11 avril, lors de la première série d'entretiens, 60 candidates ont été reçues par l'agence Padua Doc. Pour être sélectionnée, il fallait savoir répondre à "Quelles sont les grandes tendances de 2014 en matière de maquillage?"

Ce n'est pas un harem que nous formons

Mauro Belcaro, recruteur
Partager la citation

Enfin, quand le Guardian interroge le patron de mode sur le statut marital des candidates, ce dernier s'en amuse : "Ce n'est pas un harem que nous formons. C'est plus comme des vacances en famille", assure Mauro Belcaro. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Dubaï Mode
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants