1 min de lecture Élections départementales

Départementales 2015 : un maire de l'Hérault prend les PV du scrutin en otage

Vexé de s'être vu supprimer son canton, le maire de Joncels a fait de la résistance en refusant de remettre les PV du scrutin.

Un responsable compte les voix lors du premier tour des élections départementales en Corse, le 22 mars 2015 (Illustration).
Un responsable compte les voix lors du premier tour des élections départementales en Corse, le 22 mars 2015 (Illustration). Crédit : PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les élections départementales n'ont pas les mêmes enjeux pour tout le monde. Alors que le FN et l'UMP crient victoire, tandis que le PS cherche à limiter les dégâts, un élu de l'Hérault a préféré faire un coup d'éclat afin de protester contre la suppression de son canton en refusant de rendre les PV d'audition du premier tour.

Le préfet de l'Hérault Pierre de Bousquet a raconté avoir envoyé ce dimanche soir 22 mars les gendarmes chercher les procès verbaux du scrutin des départementales au domicile de l'élu protestataire qui refusait de les transmettre. "J'ai envoyé les gendarmes" au domicile du maire de Joncels, dans le secteur de Clermont-l'Hérault car cet élu a refusé "de transmettre les procès verbaux" à la préfecture, comme le prévoit le code électoral, a expliqué le préfet de région.

"On lui a supprimé son canton, du coup il fait de la résistance, dans sa capitale du Nord de l'Hérault, qui compte 280 habitants. C'est une vedette", a ajouté le préfet, évoquant une "attitude irresponsable" qui a "pénalisé tout le canton de Clermont-l'Hérault".


La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections départementales Insolite Hérault
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants