1 min de lecture Insolite

De l'ADN de Napoléon dans des montres suisses

DeWitt, célèbre fabriquant suisse, va proposer 400 à 500 montres contenant de l'ADN impérial.

Un bicorne de Napoléon a été acheté 1.884.000 d'euros à Fontainebleau, le 16 novembre 2014.
Un bicorne de Napoléon a été acheté 1.884.000 d'euros à Fontainebleau, le 16 novembre 2014.
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

De l'ADN de Napoléon dans votre montre... L'initiative vient du fabriquant suisse DeWitt qui va lancer une série limitée, agrémentée de micro-fragments de cheveux de l'empereur, acquis lors d'une vente aux enchères en novembre.

"Il y aura de l'ADN de Napoléon dans nos montres", a déclaré à Genève, dans les locaux de sa manufacture, Viviane de Witt, dont l'époux est un descendant direct de Jérôme Napoléon (1784-1860), le plus jeune frère de Napoléon.

Ces cheveux, qui ressemblent pour certains plus à des poils, vont être coupés en tronçons d'un demi-millimètre. Seulement visible au microscope, chaque élément sera fixé sous le verre de la montre, par-dessus l'effigie de l'empereur, qui est le logo de la marque DeWitt.

400 à 500 montres, au moins 8.000 euros pièce

La première opération de ce type, d'une précision chirurgicale, a eu lieu mardi, en présence d'un huissier certifié, à la manufacture. DeWitt, qui fabrique environ 1.500 montres par an avec un effectif de 60 personnes, prévoit de fabriquer une série limitée de 400 à 500 montres avec l'ADN de Napoléon, dont le prix sera d'au moins 8.000 euros.

À lire aussi
L'île de Sipson située au large du Massachusetts ouvre pour la première fois au public depuis 300 ans. insolite
États-Unis : l'île de Sipson rouvre au public pour la première fois en 300 ans

"Napoléon était déjà très adulé de son vivant, quand il se faisait couper les cheveux, des admirateurs les ramassaient pour les conserver", a indiqué de Witt, qui est d'origine corse.

Les cheveux proviennent de deux lots acquis en novembre dernier par de Witt lors de la vente aux enchères de la collection de la famille princière de Monaco, pour respectivement 16.750 euros (estimation entre 3.000 et 5.000 euros) et à 12.880 euros (estimation entre 1.500 et 2.000 euros).

Lire la suite
Insolite Napoléon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants