1 min de lecture Information

Christine Berrou, "obligée d’hypothéquer (sa) maison" à cause de Neuilly

L’humoriste revient sur l’actualité de ces derniers jours, notamment les soucis judiciaires de Nicolas Sarkozy, le Salon du livre et le déménagement de RTL à Neuilly-sur-Seine.

Christine Berrou En roue libre Christine Berrou
>
Christine Berrou, "obligée d'hypothéquer (sa) maison" à cause de Neuilly Crédit Image : Élodie Grégoire | Crédit Média : Christine Berrou | Durée : | Date : La page de l'émission
Christine Berrou
Christine Berrou

Dimanche dernier, le journal Libération a publié un texte intitulé "Pourquoi les vegans ont tout faux", avant de publier un autre texte le lendemain : "Et si les vegans n’avaient pas tort ?". Tout mon soutien à ce journal ; moi aussi, en ce moment, j’ai des problèmes hormonaux, sauf que moi je suis enceinte de huit mois. Eux, je ne connais pas leur excuse. La drogue peut-être ? Je ne sais pas.

Voici donc RTL transposée à Neuilly-sur-Seine. Pour moi le bon côté, c’est qu’en termes de trajet je gagne cinq minutes, mais le mauvais côté c’est qu’en termes de prix de stationnement j’ai été obligée d’hypothéquer ma maison. Mais quelque chose me dit que cette ville va nous porter bonheur, comme elle porte bonheur à tous ses habitants. Regardez, Nicolas Sarkozy a été maire pendant 19 ans, et aujourd’hui Nicolas Sarkozy… mais parlons plutôt du Salon du livre.

Le Salon du livre, c’est comme une Fnac géante, sauf que c’est plus facile de trouver un auteur qu’un vendeur. Si à la Fnac vous demandez Marc Levy on va vous dire "Troisième rayon à gauche". Si au Salon du livre vous demandez Marc Levy on va vous répondre "Oui, c’est moi".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Information Humour Actu
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants