2 min de lecture Information

Christine Berrou : Laurent Wauquiez, "la version poivre et sel de Cristina Cordula"

Christine Berrou revient sur l’actualité de la semaine, de l’enregistrement de Laurent Wauquiez à l’EM Lyon à la bataille qui divise le clan Hallyday, en passant par les Jeux olympiques.

Christine Berrou En roue libre Christine Berrou
>
Christine Berrou : Laurent Wauquiez, "la version poivre et sel de Cristina Cordula" Crédit Image : Élodie Grégoire | Crédit Média : Christine Berrou | Durée : | Date : La page de l'émission
Christine Berrou
Christine Berrou

Laurent Wauquiez a été enregistré et diffusé à son insu. Dans la catégorie des enregistrements qui vont faire polémique, il est à égalité avec l’album posthume de Johnny Hallyday. Beaucoup de gens en prennent pour leur grade. En fait, Laurent Wauquiez attendait la fin des soldes pour rhabiller tout le monde pour l’hiver. Ça s’est passé dans une école à Lyon. Wauquiez commence son cours en disant qu’il ne veut pas de fuite. S’il ne voulait pas de fuites il fallait intervenir dans un CAP plomberie, là on est sur dans une "business school". Le genre d’établissement où on change le lino deux fois par an tellement les étudiants ont les dents qui rayent le parquet.

On lui a demandé de faire un TP, ce qui voulait dire "travaux pratiques", mais il a cru que ça voulait dire "trop parler". Et heureusement qu’on l’a arrêté, parce que vu comme il disait du mal de tout le monde il aurait bien pu nous donner des détails sur la vie dissolue de la salmonelle de lactalis et les noms des personnalités impliquées dans le lobby de la neige. Il a aussi critiqué le look de Macron et le charisme de Merkel. Je comprends l’étudiant qui a balancé l’enregistrement : ça énerve quand tu payes une fortune une école et qu’en intervenant tu te retrouves avec la version poivre et sel de Cristina Cordula dans les Reines du shopping.

On en oublierait presque les Jeux olympiques, mais pas moi. Avec une pensée émue pour ces journalistes qui recueillent les impressions de sportifs, lesquels sont soit contents, soit déçus, soit les deux. Comme Martin Fourcade, qui aurait voulu gagner plus de médailles ; oui, Fourcade veut toutes les parts du gâteau, c’est son côté Laeticia Hallyday. Il y a les sportifs qui se confient trop, comme Mikaela Shiffrin, qui a expliqué être quatrième parce qu’elle avait mal dormi et vomi. Le même récit dans un autre contexte que les JO, ça s’appelle un lendemain de cuite. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Information Humour Actu
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants