3 min de lecture Information

Christine Berrou : "Hulot ne sait plus s'il est ministre ou consultant chez Jardiland"

Christine Berrou évoque l'actualité de la semaine, en commençant par la visite de Barack Obama à Paris.

En roue libre
Christine Berrou : "Hulot ne sait plus s'il est ministre ou consultant chez Jardiland"
Crédit Média : RTLnet Crédit Image : Élodie Grégoire
Voir la suite

C'est affreux, je ne parle qu'en rime depuis hier, j'ai peur de passer pour une intello et d'être mutée sur France Inter. En tout cas, je suis désolée, mais c'est en rime ce matin que je vais évoquer l'actualité. Hier, Macron et Obama ont déjeuné ensemble en toute discrétion. Tellement en toute discrétion que les médias en ont parlé à foison. Devant la brasserie se bousculaient BFM, LCI, France Info, enfin bref, on n'avait pas vu autant de caméra autour d'un déjeuner depuis la finale de Top Chef

Avant, Obama avait rencontré Hidalgo pour parler du climat, après il a rencontré Hollande pour parler du climat mais pas Hulot, qui, trop occupé à débattre sur le désherbant au glyphosate de la marque allemande, ne sait même plus lui même s'il est ministre ou consultant chez Jardiland. 

Ensuite, l'ancien président des États-Unis, pour une conférence a été chaleureusement accueilli, de sa journée il avait l'air plutôt réjoui, alors que pourtant il avait passé une heure avec Flanby.

Si j'étais Donald Trump, cette visite me rendrait un peu perplexe.

Christine Berrou
Partager la citation

Si j'étais Donald Trump, cette visite me rendrait un peu perplexe. Là, c'est un peu comme si ta famille continuait d'inviter à dîner ton ex. Mais cette année les États-Unis ont menacé de détruire le régime nord-coréen, cela dit quand on voit comment sont obèses les américains, on s'en doute qu'en vouloir au régime a toujours été leur préoccupation numéro un. Tandis que trois cadres de Lafarge ont été mis en examen pour avoir cautionné de Daech les abominations, vu la gravité, ils ont beau être cimentiers je ne pense pas qu'ils auront une défense en béton

Mais revenons chez nous, cette semaine; Macron a déclaré avec fracas que l'égalité entre les femmes et les hommes allait être proclamée grande cause du quinquennat. Après tout, il est normal qu'il soit concerné par toutes ces histoires de harcèlement, lui même se fait beaucoup harceler par Ségolène Royal pour un poste au gouvernement. 

Le projet de loi à l'erreur et le sous-marin argentin

Le gouvernement a aussi présenté son projet de loi sur le droit à l'erreur, quelle idée, ça leur vient d'où ? Probablement de la fois où ils ont recruté pour juste un mois François Bayrou. Tandis qu'au micro de Quotidien, Laurent Wauquiez a nié avoir dit que Saint-Etienne était un quartier perdu de la République alors que les images prouvent le contraire. Si Wauquiez était Pinocchio, avec son nez on aurait assez de bois pour chauffer le pays pendant au moins deux hivers.

Et puis, triste fin pour le sous-marin argentin, plus de survivant, plus d'espoir, plus de message de détresse, décidément ce sous-marin a beaucoup de points communs avec le PS. Autre info insolite, on a fait une nouvelle trouvailles ADN sur le yéti : on sait maintenant que ce serait un ours a priori. Bon super, maintenant que les scientifiques sont au fait, ils peuvent peut-être foutre la paix à Bernard Poirette. 

Je sais que je fais beaucoup cette blague, alors je tiens à préciser, juste histoire qu'il ne soit pas vexé, je ne dis pas que Poirette est un animal sauvage, professionnellement ce ne serait pas conforme, je dis juste que ce soir c'est la pleine lune et que je préfère m'en aller tout de suite, avant qu'il ne se transforme.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés