2 min de lecture Information

Christine Berrou : "Après 'Pierre et le loup', voici Macron dans 'Roger et le glyphosate'"

L'humoriste revient sur l'actualité de la semaine, et notamment la violence des réseaux sociaux ainsi que la participation d'Emmanuel Macron au conte "Pierre et le loup" joué jeudi 1er mars à l'Élysée.

En roue libre
Christine Berrou : "Après 'Pierre et le loup', voici Macron dans 'Roger et le glyphosate'"
Crédit Média : Christine Berrou Crédit Image : Élodie Grégoire

Hier, tout le monde a parlé des César, mais rien sur la vraie actu cinéma de la semaine. L'histoire de Christian Quesada qui détient le record de participation au jeu Les 12 Coups de Midi, va être adaptée au cinéma. Vous imaginez la bande-annonce du film ? "Voici l'histoire d'un homme qui est resté plus longtemps dans un jeu télévisé que François Bayrou dans le gouvernement d'Emmanuel Macron…"

Alors à quand un film sur celui qui détient le record de participation à Questions pour un champion ? La bande-annonce ça donnerait : "Voici l'histoire de l'homme qui a gagné 137 encyclopédies, dont celle sur les champignons de la préhistoire à nos jours…" À ce rythme-là, imaginez la gueule des César dans un an ?

"Cette année sont nommés dans la catégorie Meilleur acteur : Vincent Cassel dans des Chiffres et des lettres, Pierre Niney dans le Maillon faible et Guillaume Gallienne dans Motus". Le cinéma, ce n'est plus ce que c'était.

Les gens sont méchants sur Internet

Sinon dans l'actualité de la semaine, Caroline de Haas a décidé de quitter les réseaux sociaux, parce que les gens sont méchants sur Internet. Non, mais c'est vrai, avant d'avoir un compte Twitter je n'étais jamais fait insulter. Bon, sauf une fois mais c'est moi qui avais demandé, bref ma vie intime ne vous regarde pas. Mais c'est un domaine grave, en 2016, la youtubeuse Marion Seclin a reçu 40.000 messages d'insultes après avoir posté une vidéo sur le harcèlement de rue. Alors attention aux mots que vous utilisez.

Emmanuel Macron aussi se fait insulter, mais lui est au-dessus de ça parce que c'est un poète. Jeudi, il a interprété le narrateur dans le conte Pierre et le loup. Alors, au début, je pensais que c'était pour apaiser les tensions dans le cadre du plan loup qui met en colère les écologistes. Mais il aurait pu aller plus loin : "Après Pierre et le loup, voici Emmanuel Macron dans Roger et le glyphosate..."

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés