1 min de lecture Actu

A Bugarach et ailleurs, la fin du monde a fait "pschitt"

Pour l'élévation au statut cosmique, il faudra repasser ! En ce 22 décembre, le monde est toujours là. Après des mois de tapage médiatique, le petit village de Bugarach, dans l'Aude, subitement devenu célèbre sur la planète entière pour être l'un des endroits où il aurait fallu être pour échapper à l'apocalypse, va pouvoir reprendre une activité normale.

Bugarach s'est réveillé dansla brume, mais le monde est toujours là
Bugarach s'est réveillé dansla brume, mais le monde est toujours là Crédit : Patrick Tejero / RTL
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Pas d'envahissement de mystiques

Le dispositif de sécurité mis en place par les autorités reste néanmoins en place : le préfet Eric Freysselinard a en effet pris le pari bien en amont de l'événement que la continuité du service de l'Etat survivrait au 21 décembre, en interdisant jusqu'à dimanche la montée au pic et en filtrant les accès au village. 
  
Mais ce serviteur de l'Etat a assez montré, au cours des semaines écoulées, son incrédulité devant les prophéties qui faisaient de Bugarach et de son pic, point culminant du massif des Corbières avec ses 1.231 mètres, un endroit sacré, comme le professaient certains tenants de l'apocalypse, librement inspirés du calendrier maya.

Le maire Jean-Pierre Delord, qui avait tiré la sonnette d'alarme voici deux ans en rendant publiques ses craintes de voir débarquer des vagues de mystiques a été démenti. Les curieux n'ont pas afflué en masse dans les rues du village, où, au plus fort du (non) événement, un millier de personnes, dont 303 journalistes, étaient réunis.
 
Quelques personnes ont été interpellées, des randonneurs refoulés et deux individus ont été contrôlés en possession de machettes et de masques à gaz. Le préfet voulait croire qu'ils avaient voulu "tester le dispositif et jouer avec les forces de l'ordre".

Des personnes déguisées venues pour la fin du monde à Bugarach

Bugarach retombe dans l'anonymat

Dans les rues, l'ambiance était plutôt bon enfant vendredi. Certains avaient pris leur parti de l'exaspérante frénésie en se déguisant en petits hommes verts, imités par des membres du club de 2CV de Perpignan venus en visiteurs après avoir, à l'évidence, vidé leur cave à vin. Des militants locaux de la Confédération paysanne ont profité de la surreprésentation journalistique pour faire campagne contre l'aéroport de Notre-Dames-des-Landes.
  
Puisque 200 Bugarachois n'auront pas à survivre dans un monde dévasté avec une meute de journalistes, ils devraient reprendre le cours de leur vie bouleversée : au pied du pic, autour de l'église, entre le restaurant et la ferme-auberge ouverts à la belle saison, sans boulangerie, sans épicerie, avec ses querelles sur l'implantation d'éoliennes et les petites histoires d'un village comme tant d'autres, qui n'a cessé de se dépeupler depuis le millier d'âmes du 19ème siècle.
  
Dans cette localité qui a voté à plus de 70% pour François Hollande, les néo-ruraux se partagent désormais l'espace avec la dizaine d'exploitants agricoles et les touristes attirés par les paysages somptueux, les orchidées sauvages, la colonie de vautours, la spéléologie et, pour certains, les légendes attachées au pays. Ceux qui croient aux forces supérieures auront beau jeu de dire aux agnostiques : vous n'avez rien compris, il n'a jamais été question de fin du monde, mais de révélation...

(avec AFP)

Carte de localisation de Bugarach (Aude)

Lire la suite
Actu Insolite Fin du monde
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7756174700
A Bugarach et ailleurs, la fin du monde a fait "pschitt"
A Bugarach et ailleurs, la fin du monde a fait "pschitt"
Pour l'élévation au statut cosmique, il faudra repasser ! En ce 22 décembre, le monde est toujours là. Après des mois de tapage médiatique, le petit village de Bugarach, dans l'Aude, subitement devenu célèbre sur la planète entière pour être l'un des endroits où il aurait fallu être pour échapper à l'apocalypse, va pouvoir reprendre une activité normale.
https://www.rtl.fr/actu/insolite/a-bugarach-et-ailleurs-la-fin-du-monde-a-fait-pschitt-7756174700
2012-12-22 10:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/v7_lgMfhkfWmxVUKfYVApA/330v220-2/online/image/2012/1222/7756175352_bugarach-s-est-reveille-dansla-brume-mais-le-monde-est-toujours-la.JPG