1 min de lecture Ingrid Betancourt

Ingrid Betancourt refuse une offre d'indemnisation de la France

La Franco-Colombienne Ingrid Betancourt a refusé une offre d'indemnisation proposée par la France pour ses six années de détention par les FARC, a indiqué, samedi 17 juillet, son service de communication. Dans son édition du 18 juillet, le Journal du dimanche avance que c'est au moment où l'hebdomadaire s'apprêtait à publier des informations sur cette procédure de réparation qu'Ingrid Betancourt a finalement renoncé. "[Ingrid Betancourt] aurait considéré que les 450 000 euros qui lui avaient été proposés [par le Fonds de garantie] en première intention constituaient une indemnisation insuffisante au regard de son préjudice, écrit le journal. Son cas devait être à nouveau débattu au mois de septembre."

Thomas Prouteau Journaliste RTL

"[Ingrid Betancourt] aurait considéré que les 450 000 euros qui lui avaient été proposés [par le Fonds de garantie] en première intention constituaient une indemnisation insuffisante au regard de son préjudice, écrit le journal. Son cas devait être à nouveau débattu au mois de septembre."

Le renoncement de l'ancienne otage a été publié tard samedi soir, quelques heures après que le JDD a contacté "les services de l'Elysée, un des avocats d'Ingrid Betancourt et l'organisme d'indemnisation", poursuit le journal.

Une semaine après sa demande de réparation de 6,5 millions d'euros présentée à l'Etat colombien, puis retirée après une vague d'indignation en Colombie pour son "ingratitude", "Ingrid Betancourt n'avait pas intérêt à un nouveau coup de projecteur médiatique", souligne le JDD.

Ancienne candidate à l'élection présidentielle colombienne de 2002, Ingrid Betancourt avait été enlevée pendant sa campagne électorale par la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) le 23 février 2002, dans une zone considérée comme dangereuse. Elle a fini par être libérée grâce à une opération de l'armée colombienne le 2 juillet 2008.

Après avoir demandé près de 7 millions de dollars, Ingrid Betancourt regrette...

Ingrid Betancourt veut se faire indemniser par la Colombie


Lire la suite
Ingrid Betancourt
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
5945429630
Ingrid Betancourt refuse une offre d'indemnisation de la France
Ingrid Betancourt refuse une offre d'indemnisation de la France
La Franco-Colombienne Ingrid Betancourt a refusé une offre d'indemnisation proposée par la France pour ses six années de détention par les FARC, a indiqué, samedi 17 juillet, son service de communication. Dans son édition du 18 juillet, le Journal du dimanche avance que c'est au moment où l'hebdomadaire s'apprêtait à publier des informations sur cette procédure de réparation qu'Ingrid Betancourt a finalement renoncé. "[Ingrid Betancourt] aurait considéré que les 450 000 euros qui lui avaient été proposés [par le Fonds de garantie] en première intention constituaient une indemnisation insuffisante au regard de son préjudice, écrit le journal. Son cas devait être à nouveau débattu au mois de septembre."
https://www.rtl.fr/actu/ingrid-betancourt-refuse-une-offre-d-indemnisation-de-la-france-5945429630
2010-07-18 19:51:00