1 min de lecture Aéronautique

Info RTL : l'A 350 devrait voler dès le mois de mai 2013

C'est le dernier bébé d'Airbus ! Selon les informations de RTL, l'A350 devrait voler dès le mois de mai, soit beaucoup plus tôt que prévu. La chaine d'assemblage a été inaugurée mardi à Toulouse. La course contre la montre est lancée, car lLa présentation de ce petit bijou de technologie doit avoir lieu avec trois mois d'avance, lors du prestigieux Salon du Bourget.

La dérive de l'A350
La dérive de l'A350 Crédit : Patrick Tejero
Micro RTL
La rédaction de RTL et Patrick Tejero

Airbus : les États doivent tenir leurs engagements

Airbus a inauguré mardi près de Toulouse l'usine d'assemblage final
de son futur long courrier A350, marquant une nouvelle phase dans sa lutte face à Boeing pour l'emporter sur ce lucratif segment du marché aéronautique. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'est rendu au siège de l'avionneur européen, filiale du groupe d'aérospatiale et de défense EADS, pour inaugurer cette usine, baptisée Roger Béteille, du nom du "père d'Airbus", pionnier des bimoteurs long-courriers.

Lancé en réaction au 787 Dreamliner de Boeing, l'A350 est le premier avion européen construit en matériaux composites, plus légers que l'aluminium, permettant de réduire ainsi la consommation en kérosène. Airbus et Boeing anticipent au total une demande de plus de 6.000 unités de ces long-courriers de taille intermédiaire dans les 20 prochaines années. Leur émergence permettra aux compagnies de proposer de nouveaux vols directs évitant les "hubs" surchargés.

Mais les deux rivaux sont confrontés à d'énormes défis liés à la construction de ces avions révolutionnaires plus coûteux à produire que les avions traditionnels. Ni l'A350 ni le 787 ne devraient ainsi être bénéficiaires avant plusieurs années. Airbus s'oppose sur ce programme à Berlin, qui a suspendu un prêt de 600 millions d'euros destiné à l'A350, dont le coût est estimé à 15 milliards de dollars (11,5 milliards d'euros), pour protester contre le non-respect d'un accord sur la localisation de la production en Allemagne.

Le président exécutif d'Airbus Fabrice Brégier a rappelé qu'il avait été décidé lors du lancement du programme en 2007 de n'avoir qu'une usine d'assemblage pour l'A350, pour une meilleure efficacité, et de l'installer à Toulouse sans que cela soit contesté à l'époque. Jean-Marc Ayrault a dit de son côté qu'il était essentiel que les engagements des États européens partenaires d'Airbus soient intégralement tenus, soulignant que la France respecterait les siens.

Trois versions différentes de l'appareil pourront transporter entre 270 et 350 passagers.

Depuis le lancement du programme, Airbus a engrangé 118 commandes de l'A350-800, le plus petit modèle, 352 pour la version intermédiaire A350-900 et 88 pour la plus grande, l'A350-1000. Fabrice Brégier a déclaré espérer de nouvelles commandes d'A350 d'ici la fin de l'année. Lors du salon du Bourget en juin 2011, Airbus avait repoussé au second semestre 2017 la mise en service de l'A350-1000 en raison de critiques des compagnies clientes.

Lire la suite
Aéronautique Industrie Airbus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants