1 min de lecture Internet

Impôts : attention au "phishing" sur internet

De faux mails, provenant soi-disant du fisc, circulent actuellement sur internet. Il s'agit en fait d'une technique de fraude à la carte bancaire.

Un exemple de faux mail
Un exemple de faux mail Crédit : DR
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Certains contribuables français ont reçu ces derniers jours un mail provenant, soi-disant, du fisc. Ce mail propose à l'internaute de lui rembourser une somme d'argent. C'est ce qu'on appelle le phishing, ou technique du "hameçonnage". Ce procédé a pour objectif de tromper les internautes afin de leur escroquer des sommes d’argent. Cette technique croît régulièrement durant les périodes de paiement des impôts.  

Un exemple de faux mail
Un exemple de faux mail Crédit : DR

"Ces courriers sont des faux. L’administration fiscale n’est pas à l’origine de ces envois. Le numéro de carte bancaire ne vous est jamais demandé pour le paiement d’un impôt ou le remboursement d’un crédit d’impôt, ni pour compléter vos coordonnées personnelles", précise la direction générale des impôts sur son site internet, invitant les contribuables à "la plus grande prudence".

Le contribuable remboursé à 100%

Si jamais l'internaute perd néanmoins de l'argent par ce biais, certains recours sont heureusement possibles. Le contribuable sera remboursé à 100% par sa banque. La loi protège en effet les consommateurs en cas d'utilisation frauduleuse de leur carte bancaire, ce qui est le cas en l'espèce.

La loi ne subordonne pas le remboursement à un dépôt de plainte mais la banque, d'une manière générale, en réclame un. La police, en revanche, devrait refuser la plainte mais fera remplir un document attestant que la carte a été utilisée frauduleusement. La banque doit verser les remboursements sous 30 jours, agios compris si la fraude en a occasionnés.

À lire aussi
La ville de Mont-de-Marsan dans les Landes pédophilie
Landes : un pédophile placé en garde à vue après avoir été piégé sur internet

Les frais d'opposition à la carte bancaire et les frais d'édition de la nouvelle carte sont également à la charge de l'établissement bancaire.

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Internet Fiscalité Fraude
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants