2 min de lecture Charles de Gaulle

Hollande opéré de la prostate : la santé du président, un tabou tenace

DÉCRYPTAGE - François Hollande n'avait pas communiqué sur une opération de la prostate subie en 2011. Un fait qui illustre le tabou qui entoure la santé des présidents de la République.

François Hollande à Paris le 12 novembre 2013 lors d'un sommet européen pour l'emploi des jeunes.
François Hollande à Paris le 12 novembre 2013 lors d'un sommet européen pour l'emploi des jeunes. Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Générique 3
Dominique Tenza et Benjamin Hue

Plus que jamais, en France, la santé du président est un sujet sensible. La dernière illustration en date en atteste. Depuis son accession à la présidence, François Hollande a publié deux bulletins de santé, en juin 2012 et mars 2013, ne faisant état d'aucune anomalie.

Mais ils ne mentionnaient pas l'opération d'une hypertrophie bénigne de la prostate qu'il a subie en février 2011, deux mois avant qu'il ne se déclare officiellement candidat à la primaire socialiste pour l'élection présidentielle. La révélation de l'intervention par France Info ce mercredi a relancé le débat entre le droit à l'information sur le chef de l'État et le respect du secret médical et de la vie privée.

1974 : le traumatisme Georges Pompidou

Pour trouver l'origine de ce tabou tenace, il faut remonter presque quarante ans en arrière. Au 2 avril 1974 précisément, lorsque la télévision interrompt ses programmes pour diffuser un flash spécial.

Georges Pompidou, qui souffrait officiellement d'une "simple grippe", venait en réalité de perdre son combat contre un cancer du sang. Il aura gardé le secret de sa maladie jusqu'au bout, malgré les spéculations. Un véritable électrochoc pour une classe politique qui décide alors qu'un président devra régulièrement rendre compte de son état de santé.

Le silence de VGE et le mensonge de Mitterrand

À lire aussi
Le général Charles de Gaulle, président de la République, lors d'une allocution télévisée, le 19 mars 1962. faits divers
Évreux : une statue du général de Gaulle dégradée après la victoire de l'Algérie

Valéry Giscard-d'Estaing, qui succède à Georges Pompidou à l'âge de 48 ans en 1974, n'en fera rien, en dépit de son engagement de publier régulièrement des bulletins de santé.

Arrivé à l'Élysée, François Mitterrand reprend la promesse à son compte. Il cachera finalement sa maladie aux Français durant près de onze ans. Comme en décembre 1981, lorsqu'il s'exprime à la télévision alors qu'il sait depuis quelques semaines qu'il souffre d'un cancer et que des rumeurs circulent déjà sur une probable maladie.

L'AVC de Chirac et le malaise vagal de Sarkozy

À leur tour, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy promettent la transparence sur leur état de santé. En 1995, Jacques Chirac, âgé de 62 ans, promet de "donner toute information significative sur son état de santé", mais refuse de communiquer ses bulletins de santé au nom du respect de la vie privée. Une ligne qu'il tient jusqu'au 2 septembre 2005 et son hospitalisation d'urgence au Val-de-Grâce après un accident vasculaire cérébral.

Son successeur à l'Élysée, Nicolas Sarkozy, publie un bulletin de santé assurant qu'il est "apte" à exercer les fonctions de président cinq jours après son arrivée au pouvoir. Le 3 juillet 2009, un second bulletin de santé vient informer qu'il a subi des examens cardio-vasculaires et sanguins qui se sont avérés "normaux".

Il ne communiquera pas sur son opération pour un abcès à la gorge en octobre 2007. Mais quelques jours plus tard, le 26 juillet, L'Élysée monte au créneau pour rassurer sur l'état de santé de Nicolas Sarkozy, hospitalisé à son tour au Val-de-Grâce pour un malaise vagal lors d'un jogging à Versailles.

Finalement, la seule règle écrite qui s'applique à la santé des présidents est la même que pour n'importe quel citoyen. Les chefs d'État bénéficient également du secret médical et ne sont donc pas tenus par la loi de faire la transparence sur leurs éventuels problèmes de santé.

>
Hollande opéré de la prostate : la santé du président, un tabou tenace Crédit Image : rtl | Crédit Média : Dominique Tenza | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Charles de Gaulle François Hollande Georges Pompidou
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7767594916
Hollande opéré de la prostate : la santé du président, un tabou tenace
Hollande opéré de la prostate : la santé du président, un tabou tenace
DÉCRYPTAGE - François Hollande n'avait pas communiqué sur une opération de la prostate subie en 2011. Un fait qui illustre le tabou qui entoure la santé des présidents de la République.
https://www.rtl.fr/actu/hollande-opere-de-la-prostate-la-sante-du-president-un-tabou-tenace-7767594916
2013-12-04 21:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/FXom-tBT8YyoicW2Yp5S7w/330v220-2/online/image/2013/1112/7766712829_francois-hollande-a-paris-le-12-novembre-2013-lors-d-un-sommet-europeen-pour-l-emploi-des-jeunes.jpg