2 min de lecture TVA

Hausse de la TVA : "L'équitation n'est pas un sport de riches"

INVITÉ RTL - Le président de la fédération française d'équitation, Serge Lecomte, estime qu'une hausse de la TVA menacerait le secteur de l'équitation en France.

Les centres équestres redoutent la hausse de la TVA
Les centres équestres redoutent la hausse de la TVA Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Quelques milliers de personnes accompagnées de poneys ont défilé lundi à Paris pour protester contre la hausse à 20 % de la TVA dans le secteur de l'équitation. Président de la fédération française d'équitation, Serge Lecomte ne décolère pas contre cette "équitaxe".

Applicable aux centres équestres, cette hausse de la TVA (qui passe de 7 à 20%) aurait des conséquences néfastes sur l'économie de l'équitation en France, prévient Serge Lecomte.

Les riches qui pratiquent ce sport ne seront pas touchés, ils ont leurs chevaux chez eux et ne payent pas de TVA

Serge Lecomte
Partager la citation

Le spectre de la fermeture des centres équestres

"Ça fait quelques temps qu'on alerte sur les conséquences d'une telle hausse", rappelle Serge Lecomte. "5,5% en 2011 et 20% en 2014, ça fait une grosse augmentation en peu de temps", regrette-t-il.

À lire aussi
Une station essence à Nîmes (illustration). carburants
Hausse du prix des carburants : que paye-t-on exactement à la pompe ?

Le président de la fédération française d'équitation tient à rappeler que "l'équitation est le premier employeur sportif : 40.000 salariés et actifs, 8.500 établissements équestres affiliés à la fédération française". Or, selon Serge Lecomte, une telle augmentation de TVA entraînerait la fermeture de 2.000 établissements et la fin de 6.000 emplois.

"Dilemme financier" pour les Français qui font de l'équitation

"Les leçons d'équitation oscillent entre 15 et 20 euros. Avec la nouvelle TVA, il y aurait 3 ou 4 euros de prélèvement sur la séance tandis qu'on est aujourd'hui à 1 euro", explique Serge Lecomte. "Ceux qui ont choisi l'équitation comme hobby sportif vont se retrouver devant un dilemme financier...", poursuit-il.

Pour le président de la fédération française d'équitation, "la France a réussi une démocratisation de l'équitation comme elle n'existe dans aucun autre pays d'Europe", ce qui explique que "l'équitation n'est pas un sport de riches" : "Les riches qui pratiquent ce sport ne seront pas touchés, ils ont leurs chevaux chez eux et ne payent pas de TVA...", estime Serge Lecomte, selon qui une hausse de la TVA découragerait surtout les familles aux revenus moyens, soit l'essentiel de la clientèle, d'exercer ce sport.

Les chevaux pourraient finir "au bord de la route ou dans les abattoirs"

"On est [forcés] par Bruxelles de prendre en compte cette TVA... Or, on avait trouvé des solutions pour être dans la règle européenne qui dit que les installations sportives peuvent bénéficier d'une TVA réduite", explique Serge Lecomte, qui demande donc aujourd'hui au gouvernement de "travailler sur ce point pour pouvoir coller à la directive européenne pour que l'utilisation des équipements équestres, entièrement financés par les exploitants, puissent bénéficier d'une TVA réduite".

"On voudrait que nos élus travaillent au niveau européen. Le sport, c'est la santé publique", affirme enfin Serge Lecomte. Pour le président de la fédération française d'équitation, "la première économie dans un centre équestre (...) sera de réduire le nombre de chevaux et le nombre de personnel". Or, les chevaux en trop finissent souvent "au bord de la route ou dans les abattoirs", prévient Serge Lecomte.

>
Serge Lecomte estime que la hausse de la TVA met en danger l'équitation en France Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
TVA France Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7766673201
Hausse de la TVA : "L'équitation n'est pas un sport de riches"
Hausse de la TVA : "L'équitation n'est pas un sport de riches"
INVITÉ RTL - Le président de la fédération française d'équitation, Serge Lecomte, estime qu'une hausse de la TVA menacerait le secteur de l'équitation en France.
https://www.rtl.fr/actu/hausse-de-la-tva-l-equitation-n-est-pas-un-sport-de-riches-7766673201
2013-11-11 19:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/D-O_UOnXgqYsbXPz8Ywakw/330v220-2/online/image/2013/1111/7766675108_les-centres-equestres-redoutent-la-hausse-de-la-tva.jpg