2 min de lecture Info

Harcèlement à l'école : "Je voulais mettre fin à mes jours parce que je n'en pouvais plus", explique Jonathan

TÉMOIGNAGE - Il y a quelques mois, Jonathan Destin voulait mourir en s'immolant après de longues années de harcèlement à l'école. Il témoigne aujourd'hui dans un livre, "Condamné à me tuer".

Les cas de suicides d'enfants et adolescents sont qualifiés d'"exceptionnels" par les experts.
Les cas de suicides d'enfants et adolescents sont qualifiés d'"exceptionnels" par les experts. Crédit : Flickr CC - allykate78
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

C'est un jeune homme qui revient de loin. Le 8 février 2011, Jonathan Destin, 16 ans, tentait de mettre fin à ses jours en s'immolant par le feu. Brûlé à plus de 70%, au troisième degré, il est resté plusieurs mois de coma. Aujourd'hui, il décide de témoigner sur le harcèlement qui l'a conduit à ce geste dans un livre qui parait ce jeudi 3 octobre, Condamné à me tuer, aux éditions XO.

Un long calvaire

Durant des années, ce fut tous les jours le même manège. En primaire, au collège, au lycée, sur le chemin de l'école ou à l'intérieur des établissements : des menaces permanentes. "Ça a commencé par des gros mots par-ci, par-là. Un jour ils ont décidé de me racketter et ils ont fini par me demander une très grosse somme que je ne pouvais pas payer", explique le jeune homme sur RTL.

Une pression quotidienne qui l'a conduit à commettre son geste désespéré. "J'ai décidé de mettre fin à mes jours parce que je n'en pouvais plus", lâche-t-il. C'est en regardant la télévision que lui est venue l'idée du mode opératoire. "Quelques jours avant, il y avait un reportage sur un jeune qui est mort de ses blessures après s'être immolé par le feu dans la cour de son école", se souvient le jeune homme.

À lire aussi
Steak hachés (illustration) fraude
Faux steaks hachés : "choquant et inacceptable" pour la Croix-Rouge

La suite, c'est le récit d'un long calvaire. Dans son livre, très dur, Jonathan revient sur la souffrance qu'il a endurée une fois son corps, aspergé d'alcool à brûler, enflammé par un briquet. "Je l'ai répandue sur mon thorax. Je pensais que le cœur allait s'enflammer. Mais ça n'est pas venu. Ça paraissait une éternité", se remémore-t-il.

Prendre conscience que des réponses existent

Brûlé à 72%, Jonathan est plongé dans un coma artificiel pendant près de 3 mois, et son corps, l'objet de 17 opérations. Alors aujourd'hui, l'heure est à la reconstruction. "Plusieurs mois après j'ai revu mon corps à l'hôpital. C'était très dur parce que je ne le reconnaissais plus. Ce n'était plus moi", explique Jonathan. "Aujourd'hui, je vais mieux. Je suis très heureux de sortir un livre. Ça m'a permis de parler, de dire des choses que je gardais en moi depuis longtemps", indique-t-il.

Son témoignage s'adresse avant tout aux parents. Pour qu'ils soient plus attentifs à leurs enfants. "Ils pensent qu'il ne se passe rien dans les écoles mais c'est faux. Beaucoup de choses existent pour répondre au harcèlement, mais moi, je ne le savais pas", explique le jeune homme. "Ce serait bien qu'il y ait également des écoutes psychologiques dans les écoles. Peut-être que j'en aurais parlé si ça avait été le cas à l'époque", conclut-il.

>
Jonathan Destin : "J'aimerais qu'il y ait des écoutes psychologiques dans les écoles" Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande

P

Lire la suite
Info Société Suicide
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7765077961
Harcèlement à l'école : "Je voulais mettre fin à mes jours parce que je n'en pouvais plus", explique Jonathan
Harcèlement à l'école : "Je voulais mettre fin à mes jours parce que je n'en pouvais plus", explique Jonathan
TÉMOIGNAGE - Il y a quelques mois, Jonathan Destin voulait mourir en s'immolant après de longues années de harcèlement à l'école. Il témoigne aujourd'hui dans un livre, "Condamné à me tuer".
https://www.rtl.fr/actu/harcelement-a-l-ecole-je-voulais-mettre-fin-a-mes-jours-parce-que-je-n-en-pouvais-plus-explique-jonathan-7765077961
2013-10-03 13:02:58
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5C1rnbQeu7wnWRqBMtr2XA/330v220-2/online/image/2013/1003/7765081432_les-cas-de-suicides-d-enfants-et-adolescents-sont-qualifies-d-exceptionnels-par-les-experts.jpg