1 min de lecture Guadeloupe

Guadeloupe : un homme décède des suites d'une "dengue sévère"

Un patient hospitalisé au CHU de Pointe-à-Pitre est mort mercredi des suites de la dengue. L'Agence régionale de santé de l'île préconise des actions préventives.

En 2011, une patiente est morte après s'être vue prescrire des antibiotiques dont elle était allergique (illustration)
En 2011, une patiente est morte après s'être vue prescrire des antibiotiques dont elle était allergique (illustration) Crédit : AFP / Archives
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Une personne est morte des suites d'une "dengue sévère", une grippe virale transmise par les piqûres de moustiques, a-t-on appris par un communiqué de l'Agence régionale de santé (ARS) de Guadeloupe.

Le patient, qui était hospitalisé au CHU de Pointe-à-Pitre, "présentait un facteur de risque aggravant dans ses antécédents" de santé, précise le communiqué. La drépanocytose, une maladie génétique se traduisant par une déformation des globules rouges ayant alors la forme de faux, est le plus connue des facteurs aggravants de la dengue, une grippe transmise par les piqûres de moustique se caractérisant par de fortes fièvres, maux de tête et courbatures.

Le décès du patient, qui résidait en Guadeloupe, "est directement imputable à la dengue", précise le communiqué de l'ARS. Elle préconise de consulter un médecin "en cas d'apparition de fièvre brutale, de maux de tête, nausées, vomissements, douleurs articulaires ou musculaires, d'éruption cutanée" et recommande l'utilisation préventive d'insecticides et répulsifs et d'une moustiquaire, "même durant la journée (sieste), en particulier pour les jeunes enfants" ou les personnes présentant des facteurs de risques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Guadeloupe Dengue Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants