1 min de lecture Crise économique

Grèce : un gouvernement de coalition, puis des élections

Le Premier ministre socialiste grec Georges Papandréou va démissionner de son poste pour laisser la place à un gouvernement de coalition, après un accord trouvé dimanche soir entre les deux principaux partis politiques ouvrant ensuite la voie à des élections anticipées. Le nouveau gouvernement sera chargé de "mettre en œuvre" le plan européen anti-crise décidé à Bruxelles fin octobre, avant des élections prochaines en Grèce, précisant que MM. Antonis Samaras, leader de l'opposition de droite, et Papandréou auront un nouvel entretien "lundi" pour désigner un nouveau Premier ministre et faire ensemble la composition du gouvernement.

Alexia Kefalas Journaliste RTL

Un accord était impératif

L'accord politique intervenu entre M. Papandréou et son rival de droite après un week-end de bras de fer lance un signal aux Européens, qui attendent d'Athènes un engagement clair sur le plan européen de désendettement et la politique d'austérité qu'il impose, tout en évitant un vide de pouvoir, M. Papandréou n'ayant pas officiellement démissionné.

Sauf imprévu, le pays pourra donc être représenté lundi lors de la réunion de l'Eurogroupe par l'actuel ministre des Finances et vice-chef du gouvernement sur le départ, Evangélos Vénizélos, en charge des négociations depuis mi-juin.

Les conséquences d'un défaut grec

Lire la suite
Crise économique Europe Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants