1 min de lecture Jean-Marc Ayrault

Gérard Depardieu à Jean-Marc Ayrault : "Minable, vous avez dit minable ? Comme c'est minable"

"Qui êtes vous pour me juger ainsi ?". Gérard Depardieu règle ses compte avec le Premier Ministre, et ce n'est pas du cinéma. Dans une lettre ouverte parue dans le JDD, il réplique avec verve à Jean Marc Ayrault, qui avait qualifié son départ en Belgique de "minable". "Gégé" a trempé sa plume dans l'acide pour répondre à ses détracteurs, tout en s'inspirant d'une réplique culte de "Drôle de drame". Ultime coup de théâtre, il l'affirme : "Je rends mon passeport". L'acteur s'est également renseigné sur les démarches à faire pour obtenir un passeport belge. Ambiance...

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

"Je pourrais au moins être respecté !"

L'acteur Gérard Depardieu, s'estimant "injurié" par les critiques sur son exil fiscal en Belgique, annonce qu'il "rend (son) passeport" français, dans cette déjà fameuse lettre ouverte dans le Journal du dimanche (JDD).
  
"Je ne demande pas à être approuvé, je pourrais au moins être respecté ! Tous ceux qui ont quitté la France n'ont pas été injuriés comme je le suis", écrit l'acteur au chef du gouvernement qui avait jugé "assez minable" son départ.

C'est ce qualificatif qui semble être resté en travers de la gorge de la vedette. Sa "Lettre ouverte à M. Ayrault Jean-Marc, Premier ministre de M. François Hollande" résonne comme une charge contre le Premier ministre et sa politique fiscale.

"Qui êtes vous pour me juger ainsi ?"

Gérard Depardieu commence ainsi : "Minable, vous avez dit minable ? Comme c'est minable !", référence à une réplique culte de Louis Jouvet dans "Drôle de drame" ("Bizarre... Vous avez dit bizarre ?...").

Rappelant avoir commencé à travailler "à 14 ans comme imprimeur, comme manutentionnaire puis comme artiste dramatique", il affirme avoir "toujours payé (ses) taxes et impôts". Il précise avoir payé "en 2012 85% d'impôts sur (ses) revenus".

"Qui êtes vous pour me juger ainsi, je vous le demande M. Ayrault, 1er Ministre de M. Hollande, je vous le demande, qui êtes vous ?", lance M. Depardieu, l'un des acteurs les mieux payés du cinéma hexagonal, qui a cumulé les récompenses mais aussi les frasques.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault

"Je suis un être libre Monsieur et je vais rester poli"

L'installation en Belgique de l'acteur français Gérard Depardieu, dans un village accueillant nombre d'exilés fiscaux, a été unanimement jugé déplorable à Paris par les responsables de gauche et de droite, qui mettent ce départ sur le compte de raisons fiscales.

"Je n'ai jamais tué personne, je ne pense pas avoir démérité, j'ai payé 145 millions "Je trouve cela assez minable (...). Tout cela pour ne pas payer d'impôt, pour ne pas en payer assez", avait déclaré mercredi Jean-Marc Ayrault.

Le président François Hollande en avait appelé vendredi à Bruxelles à un "comportement éthique", prônant une renégociation des conventions fiscales avec la Belgique.

Muet jusque là, l'acteur est sorti de son silence avec cette lettre de trois pages dans laquelle il estime ne pas avoir "à justifier les raisons de (son) choix qui sont nombreuses et intimes".

"Malgré mes excès, mon appétit et mon amour de la vie, je suis un être libre Monsieur et je vais rester poli", conclut-il un brin théâtral sa missive au Premier ministre.

Quand Depardieu se renseigne pour obtenir la nationalité belge

L'acteur, qui a vendu son appartement à Paris pour aller vivre en Belgique, s'est renseigné sur la procédure à suivre pour obtenir un passeport belge. C'est Daniel Senesael, le maire de Néchin, la commune belge où l'acteur a récemment acheté une maison; qui l'affirme.

"M. Depardieu a demandé comment faire pour obtenir un passeport belge et comment bénéficier de la mutuelle (Sécurité sociale). Je lui ai expliqué les démarches à accomplir", a déclaré M. Senesael.

Les exilés fiscaux français

Lire la suite
Jean-Marc Ayrault Gérard Depardieu Pauvreté
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7755924348
Gérard Depardieu à Jean-Marc Ayrault : "Minable, vous avez dit minable ? Comme c'est minable"
Gérard Depardieu à Jean-Marc Ayrault : "Minable, vous avez dit minable ? Comme c'est minable"
"Qui êtes vous pour me juger ainsi ?". Gérard Depardieu règle ses compte avec le Premier Ministre, et ce n'est pas du cinéma. Dans une lettre ouverte parue dans le JDD, il réplique avec verve à Jean Marc Ayrault, qui avait qualifié son départ en Belgique de "minable". "Gégé" a trempé sa plume dans l'acide pour répondre à ses détracteurs, tout en s'inspirant d'une réplique culte de "Drôle de drame". Ultime coup de théâtre, il l'affirme : "Je rends mon passeport". L'acteur s'est également renseigné sur les démarches à faire pour obtenir un passeport belge. Ambiance...
https://www.rtl.fr/actu/gerard-depardieu-a-jean-marc-ayrault-vous-avez-dit-minable-comme-c-est-minable-7755924348
2012-12-16 07:08:00