2 min de lecture Augmenté

Wandercraft : un exosquelette qui recrée la marche humaine

La start-up française Wandercraft fabrique un exosquelette qui permet de recréer la marche humaine. L'appareil a reçu récemment le titre de Robot de l'année.

Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
Journaliste RTL

Spécialisé dans les exosquelettes, la start-up française Wandercraft devrait bientôt commercialiser ses premiers appareils dans les centres de rééducation et réadaptation. Une version "personnelle" pour les particuliers est aussi en projet.

Un exosquelette, une structure motorisée fixée sur le corps, peut être utilisé dans le milieu professionnel pour aider à porter des charges lourdes mais aussi dans le domaine de la santé pour aider des personnes handicapées à remarcher. 

Wandercraft travaille sur ce type dispositifs. Mais à la différence de la petite dizaine de prototypes qui existent dans le monde et qui nécessitent de s'aider de béquilles pour marcher, la start-up a développé un exosquelette qui recrée la marche humaine, sans béquilles. 

À lire aussi
Le système de fabrication en 3D de semelles Connecté
Des semelles imprimées en 3D et qui épousent la forme de vos pieds

Créée par trois polytechniciens, l'entreprise parisienne emploie une cinquantaine d'ingénieurs, des grosses têtes en robotique, mathématiques et algorithmes. L'exosquelette possède douze moteurs commandés au millième de seconde, donc chaque seconde il reçoit 12 000 ordres au niveau des genoux, des chevilles, des hanches pour recréer une marche presque naturelle. 

L'exosquelette de Wandercraft en test
L'exosquelette de Wandercraft en test Crédit : Wandercraft

Pour l'utiliser, on part d'une position assise. La personne handicapée s'installe dans la structure, elle est retenue par des sangles. Avec sa télécommande, elle demande à la machine de la lever et une fois debout, elle appuie de nouveau sur la télécommande et elle déclenche la marche d'un mouvement de tête en avant.

L'exosquelette est déjà utilisé dans les cas d'essais cliniques, dans des centres de rééducation, de réadaptation pour des personnes qui ont eu un accident, un AVC et qui ont besoin de réapprendre à marcher. Et même si l'appareil pèse une soixantaine de kilos, on ne fatigue pas à l'utilisation. Sandy, un monsieur handicapé qui l'a testé a déclaré ne pas avoir ressenti le poids et ne pas avoir fatigué pendant la marche. Dans les tests, certains patients ont pu porter l'exosquelette jusqu'à 5 heures d'affilée.  

Test de l'exosquelette Wandercraft
Test de l'exosquelette Wandercraft Crédit : Wandercraft

L'étape suivante pour Wandercraft est la mise au point d'un exosquelette "personnel" mais la start-up ne veut pas avancer de date pour le moment afin de ne pas donner de faux espoirs. Mais elle travaille sur ce modèle plus petit, qui permettrait la marche dans la rue à 3 km/h, qui pourrait monter sur un trottoir, dans une voiture.... Bref qui permette de faire les choses les plus courantes de la vie quotidienne. 

Le modèle utilisé aujourd'hui pour la rééducation coûte entre 100.000 et 200.000 euros. L'exosquelette "personnel", pour les particuliers serait coûterait le prix d'un fauteuil électrique haut de gamme, mais il est un un peu tôt pour en parler.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Augmenté Robots Handicap
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795748151
Wandercraft : un exosquelette qui recrée la marche humaine
Wandercraft : un exosquelette qui recrée la marche humaine
La start-up française Wandercraft fabrique un exosquelette qui permet de recréer la marche humaine. L'appareil a reçu récemment le titre de Robot de l'année.
https://www.rtl.fr/actu/futur/wandercraft-un-exosquelette-qui-recree-la-marche-humaine-7795748151
2018-12-03 10:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QmICYHkZbkCx_mlUspS17Q/330v220-2/online/image/2018/1129/7795751759_l-exosquelette-wanderfract-en-test.jpg