2 min de lecture Propulsé

Vous pouvez désormais demander à devenir citoyen d'Asgardia, la première nation de l'espace

En octobre, des scientifiques ont dévoilé un projet grandiloquent : construire un véritable État-nation en orbite autour de la Terre.

Une image représentant l'hypothétique future station spatiale Asgardia
Crédit Image : Asgardia

Vous étouffez sur Terre ? Réjouissez-vous : Asgardia, un projet de station spatiale construite en orbite autour de notre planète, pourrait être la réponse à vos envies de grands espaces. Dévoilé mercredi 12 octobre à Paris, ce projet farfelu sort tout droit de la tête d'Igor Ashurbeyli, un scientifique et homme d'affaires russe.

Au contraire de la Station spatiale internationale (ISS), qui est gérée par une équipe internationale, Asgardia - un nom inspiré d'Asgard, le monde légendaire où séjournent les dieux de la mythologie nordique - deviendrait à terme un véritable "État-nation" indépendant. Selon les scientifiques qui défendent avec ardeur le projet, ce "prototype de société libre" n'est pas qu'une simple lubie : il permettrait de développer la recherche scientifique, de protéger la Terre contre d'éventuels météorites et d'installer des mines sur des astéroïdes.

Pour les intéressés, il est désormais possible de s'inscrire sur le site du projet... pour devenir citoyen d'Asgardia. En une semaine, le site a ainsi enregistré 452.800 demandes, ce qui devrait permettre de "demander le statut de pays à l'ONU", selon Igor Ashurbeyli. Il est également possible de soumettre au site des propositions d'hymne et de drapeau pour cet hypothétique future nation.

Une nation dans l'espace, est-ce seulement possible ?

Pour l'heure, cependant, ce projet grandiloquent reste dans le flou. Le site a beau annoncer qu'un premier satellite sera lancé dès 2017, les scientifiques à l'origine de l'idée ne s'épanchent pas sur les détails techniques ni sur le coût d'un tel chantier. Peu d'informations sont également données sur les chercheurs et les institutions qui pourraient y prendre part.

Si la fameuse cité spatiale finissait par voir le jour, pourrait-elle pour autant acquérir le statut d'État-nation ? Si l'on s'en tient à sa définition large, la nation vue comme une "entité abstraite" constituée d'un peuple qui reconnaît une appartenance commune pourrait convenir au projet d'Asgardia. En revanche, la notion d'état, elle, poserait bien plus de problèmes : selon la définition reconnue par la communauté internationale, l'une des conditions d'existence pour un état est que ses citoyens vivent à l'intérieur de ses frontières. Les amateurs du projet devront donc s'armer de patience avant d'obtenir leur passeport pour l'étrange cité spatiale.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés