1 min de lecture Connecté

Volvo va vendre 24.000 voitures autonomes à Uber

Le constructeur automobile suédois Volvo a annoncé lundi 20 novembre qu'il allait vendre des "dizaines de milliers de voitures autonomes" à Uber, leader mondial des VTC.

Micro générique Switch 245x300 Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
Auto-Radio du 21 novembre 2017 Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux Journaliste RTL

D'ici à 2021, Volvo va fournir des dizaines de milliers de voitures à Uber pour constituer une flotte de taxis autonomes. Le montant de cette transaction est estimé a un milliard d'euros. Cette flotte de véhicules serait constituée du plus gros SUV de la marque, l'imposant XC 90. 

Volvo apportera à Uber ses compétences en matière de sécurité. On sait que le constructeur suédois a fait la promesse folle d'avoir zéro tué à bord d'un de ses véhicules a l'horizon 2020. Volvo va ainsi fournir a Uber 24.000 véhicules équipés de systèmes d'aides à la conduite, ce qui pourrait devenir à terme des robots taxis. De quoi donner des sueurs froides aux 1,5 million de chauffeurs Uber dans le monde.

Uber, qui mise à fond sur la voiture autonome, vient de déposer un brevet pour éviter d'avoir la nausée en voiture. Car à bord d'un tel véhicule, on ne touchera plus le volant, ce qui permettra de faire une foule de tâches comme lire ou envoyer ses mails et SMS. Seulement, en faisant cela, c'est le mal au cœur garanti.

Tromper le cerveau

Selon la revue ADN qui relaie l'information, la voiture pourrait être en mesure de créer un système de stimulation sensorielle capable de se synchroniser avec nos yeux et nos oreilles. Ce système pourrait notamment être exécuté à l’aide de sièges vibrants dont les mouvements vont épouser ceux de la voiture.

À lire aussi
Google lance Partage de proximité son Airdrop pour Android Connecté
Google lance Nearby Share, son AirDrop pour Android pour partager facilement des fichiers

Et le système va encore plus loin, grâce aux propulsions de "fuites" d’air ou encore l’installation d’une "barre lumineuse" pour les yeux. Explication : le phénomène de nausée se produit lorsque nos yeux voient une chose mais que notre cerveau en ressent une autre, comme sur un manège ou un bateau.

En synchronisant ces deux perceptions, autrement dit en trompant notre cerveau, Uber entend nous permettre de nous concentrer sur d’autres activités sans ressentir ce phénomène de nausée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Auto Voiture autonome
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants