3 min de lecture Connecté

VivaTech 2018 : Qwant façonne son "alternative" à l'univers Google

Le moteur de recherche éthique présentait ses nouveaux logiciels au salon Viva Technology. L'occasion de revenir sur les questions relatives à la protection des données personnelles avec son président Éric Léandri.

Petit à petit, Qwant tisse sa toile à la faveur de la prise de conscience de la valeur de la vie privée en ligne
Petit à petit, Qwant tisse sa toile à la faveur de la prise de conscience de la valeur de la vie privée en ligne Crédit : Qwant
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

"Quand vous venez sur Qwant nous ne savons pas qui vous êtes." Au salon VivaTech, Éric Léandri, président de l'entreprise au moteur de recherche éthique présente ses nouveaux logiciels respectueux de la vie privée. Qwant Maps, Qwant Music, Qwant Junior et bientôt Qwant IoT... À l'heure du scandale Cambridge Analytica et de la mise en place du RGPD, Qwant est aujourd'hui devenu incontournable lorsqu'il s'agit de protéger ses données personnelles.

Depuis 2011, Qwant trace son chemin parallèle à celui de Google auquel il se veut une véritable "alternative". "En 2013 on m'a expliqué que je ne ferai jamais d'argent avec ça, en 2014 on m'a expliqué qu'il y avait déjà Google, en 2015 on m'a dit que ce serait quand même pas mal de continuer dans ce sens-là, et en 2018 on attend qu'on soit partout, se vante Éric Léandri. Nous sommes déjà au coup d'après."

Du moteur de recherche à l'intelligence artificielle

Depuis ses débuts, Qwant ne collecte aucune donnée personnelle. "Dès que vous arrivez chez nous, votre adresse IP est hachée, c'est-à-dire qu'on vous transforme en quelque chose qui ne vous identifie pas du tout", explique Éric Léandri. 

À lire aussi
Android est le logiciel mobile le plus populaire au monde Connecté
Amende contre Google : le système Android pourrait devenir payant

Un modèle aujourd'hui décliné en plusieurs applications comme Qwant Music dont la nouvelle version sera bientôt officialisée et Qwant Junior, dont les nouveautés étaient présentées à VivaTech. Destiné aux enfants de 6 à 12 ans, ce moteur de recherche propose un web sécurisé - tous les résultats sensibles sont automatiquement retirés - et des jeux vidéos. La principale nouveauté ? Une charte éthique signée par les partenaires de l'entreprise pour davantage de protection.

Mais Qwant souhaite aller encore plus loin, avec des services comme Qwant Maps. "C'est une application qui a oublié où vous étiez dix mètres après : parce que le but c'est de vous emmener dix mètres après, et pas de savoir où vous étiez dix mètres avant", explique simplement Éric Léndri. Autre projet : celui de Qwant Med, une intelligence artificielle destinée au domaine de la santé qui respectera l'anonymat de ses utilisateurs. "Elle ne saura pas si c'est vous ou moi qui est malade", résume Éric Léandri.

Surfant sur la vague des objets connectés, Qwant s'est également lancé dans un partenariat avec la start-up montpelliéraine Kuzzle. "Vous pourrez savoir la météo, ou encore où sont les vélos en libre service" sans que que vos données ne soient collectées, se réjouit Éric Léandri.

Qwant est une alternative à Google, pas un concurrent.

Éric Léandri, Président de Qwant
Partager la citation

L'écosystème de Qwant ne ressemblerait-il pas à celui de Google ? "Non" martèle Éric Léandri qui revendique un modèle "indépendant" dont le fonctionnement diverge de celui du géant américain qui a créé un "univers""Nous donnons accès à tout internet aux réseaux sociaux même si vous n'êtes pas sur les réseaux sociaux", explique-t-il. "Quand vous cherchez des vidéos, je vous donne accès aussi bien à Youtube qu'à Vimeo. Je vous ouvre TOUT. Ce que fait un moteur de recherche : je vous envoie chez tout le monde."

Éric Léandri refuse néanmoins le terme de "concurrent". "Qwant est une alternative à Google, pas un concurrent", insiste-t-il. Pas question pour lui non plus de nier les avancées de ces derniers mois sur la question de la vie privée en ligne. "Avec le RGPD, on va sur une vraie voie. Avec certains." 

Le nouveau règlement européen constitue un "pivot", dans la même lignée que les initiatives lancées lors de Tech For Good, juste avant le salon VivaTech. "Il y a des choses quand même qui ont été annoncées par pas mal de monde, se réjouit Éric Léandri. Microsoft a annoncé faire du RGPD absolument partout sur la planète, Apple aussi." Même Facebook semble avoir pris la mesure de l'enjeu. "On avait dit avant que le RGPD commence que les américains s'en fichaient éperdument. À première vue, ce n'est pas le cas", constate Éric Léandri.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Internet Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793559826
VivaTech 2018 : Qwant façonne son "alternative" à l'univers Google
VivaTech 2018 : Qwant façonne son "alternative" à l'univers Google
Le moteur de recherche éthique présentait ses nouveaux logiciels au salon Viva Technology. L'occasion de revenir sur les questions relatives à la protection des données personnelles avec son président Éric Léandri.
https://www.rtl.fr/actu/futur/vivatech-2018-qwant-faconne-son-alternative-a-l-univers-google-7793559826
2018-05-30 08:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qXtmEq6BtKh-XoXz96zlPQ/330v220-2/online/image/2018/0529/7793577164_petit-a-petit-qwant-tisse-sa-toile-a-la-faveur-de-la-prise-de-conscience-de-la-valeur-de-la-vie-privee-en-ligne.jpg