3 min de lecture Politique

VivaTech 2018 : le numérique est (aussi) au service des politiques publiques

INTERVIEWS - À travers GovTech, la région Centre-Val de Loire a mis en place une action publique et connectée à destination des citoyens.

Un robot, développé par  SoftBank Robotics, à VivaTech (image d'illustration)
Un robot, développé par SoftBank Robotics, à VivaTech (image d'illustration) Crédit : JOEL SAGET / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Startups et multinationales se sont côtoyées lors du salon de VivaTech. Mais pas que... Le Centre-Val de Loire était aussi présent avec l'objectif de répondre à la question : comment moderniser les politiques publiques ? La région semble avoir trouvé la réponse à travers le numérique. Présente au salon, elle met en avant des outils pour faciliter le quotidien des citoyens et les sensibiliser aux problématiques administratives.

Afin d'y parvenir, GovTech a été créé. Le président de la région, François Bonneau, explique au micro de RTL, les objectifs de ce label : il s'agit de "la nouvelle action publique qui est concertée de manière plus nourrie sur le budget participatif. Par exemple, une collectivité soumet des hypothèses, pour faire en sorte que les décisions publiques qui intéressent nos citoyens soient en permanence revisité". Administration, tourisme, santé, éducation, transports... Tous les domaines sont concernés.

C'est donc "la révolution numérique qui se joue. Elle nous fait fabriquer des objets différemment, penser des services autrement, voire la connexion différemment, renverser le rapport usage-propriété. Cette révolution numérique est pleine de promesses pour faire que nos concitoyens soient des acteurs de leur vie, dans l'élaboration de projets mais aussi dans le quotidien. C'est le numérique qui le permet", détaille le président de la région Centre-Val de Loire. 

À lire aussi
Emmanuel Macron lors du "One Summit Climat" à Paris, le 11 décembre 2017 environnement
Climat : Emmanuel Macron mérite-t-il son titre de "champion de la Terre" ?

Un simulateur pour apprendre à gérer le budget d'un lycée

GovTech permet ainsi d'avoir une "nouvelle action publique connectée, organisée, par le numérique et avec le numérique". Concrètement que propose ce label à ses citoyens ? L'entreprise Nord Ouvert, basée au Canada, est spécialisée en données ouvertes et civitech. Jean-Noé Landry, le directeur général de la société a mis en place une solution déjà développée à Montréal : "Budget Citoyen"

"C'est un simulateur budgétaire. C'est un exercice très simple qui dure 10 à 15 minutes et qui permet aux citoyens de se mettre dans la peau des décideurs en faisant des choix budgétaires. Ensuite, on doit soumettre son budget et ne pas être dans le rouge", explique à RTL Jean-Noé Landry.

Cette start-up a développé un prototype à destination d'un lycée. "Si on a besoin d'avoir une approche pédagogique pour permettre aux gens de mieux comprendre la fiscalité, ce qui n'est pas évident pour la grande majorité des gens, on peut utiliser certains outils numériques comme le notre", ajoute-t-il. Concrètement, cette application est divisée en plusieurs volets : le premier est éducatif, cela vise à informer de l'état du budget. Ensuite, on propose différents services, et on laisse les gens décider où ils souhaitent les répartir

Une application pour faciliter le déplacement des personnes à mobilité réduite

Autre exemple : Géonomie. Cette société planche sur la création de l'application Eskelias, qui vise à faciliter la mobilité. "On a une technologie de localisation pour repérer le téléphone avec une précision de plus ou moins 25 centimètres. Avec une cartographie précise, on va pouvoir faire la différence entre un trottoir, une rue ou même un quai de gare et une voie ferrée", explique Antoine Bocqueho, le fondateur. 

Comment cela fonctionne ? "On fait un itinéraire sur-mesure qui puisse s'adapter aux personnes à mobilité réduite. On va créer de l'itinéraire ultra-personnalisé. On va pouvoir faire la différence entre une personne qui boite, qui a des difficultés pour marcher et qui a besoin de s’asseoir régulièrement, une personne aveugle qui va avoir besoin qu'on la guide", indique le PDG de Géonomie à RTL.

L'application sera gratuite pour l'utilisateur. "Cela permet aussi aux villes de s'améliorer. Demain, on va pouvoir obtenir des datas, sur la façon dont les personnes circulent dans la ville et pourquoi pas intéresser la ville et les centres commerciaux", ajoute-t-il. Pour l'instant, l'heure est à la cartographie de sites, après deux ans de recherche et développement. Antoine Bocqueho vise l'année 2019 pour la mise en ligne de cet outil. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Viva Technology Région
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793534994
VivaTech 2018 : le numérique est (aussi) au service des politiques publiques
VivaTech 2018 : le numérique est (aussi) au service des politiques publiques
INTERVIEWS - À travers GovTech, la région Centre-Val de Loire a mis en place une action publique et connectée à destination des citoyens.
https://www.rtl.fr/actu/futur/vivatech-2018-le-numerique-est-aussi-au-service-des-politiques-publiques-7793534994
2018-05-31 14:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/gwZ12zq8lKYDq15fLHaA5g/330v220-2/online/image/2018/0531/7793592348_un-robot-developpe-par-softbank-robotics-a-vivatech-image-d-illustration.jpg