3 min de lecture Au banc d'essai

VIDÉO - Le Samsung Galaxy A8 en fait-il assez pour 500 euros ?

Malgré une autonomie exemplaire et un écran de qualité, le dernier-né de Samsung aura fort à faire pour s'imposer dans un segment de plus en plus concurrentiel.

Le Samsung Galaxy A8 en fait-il assez pour 500 euros?
Crédit Média : RTLnet Crédit Image : RTLnet

Cette année, la gamme Galaxy A de Samsung s’enrichit d’un nouveau modèle. Après les A3 et A5 lancés l'an dernier et toujours à l’affiche, voici le Galaxy A8, disponible depuis le 19 janvier au prix de 499 euros. Ce nouveau numéro marque une filiation évidente avec le Galaxy S8 et permet à Samsung d'investir le segment de plus en plus concurrentiel des smartphones milieu de gamme à écran "borderless".

Comme le Galaxy S8, le Galaxy A8 bénéficie d’un écran Amoled panoramique au format 18,5:9. Si le ratio est identique, la surface (5,6 pouces) et surtout la définition sont un peu en retrait. Le A8 ne bénéficie pas des bords incurvés du S8 et se limite à une définition Full HD (2220x1080 pixels). Ce qui ne l’empêche pas de proposer une qualité d’affichage très satisfaisante pour son prix, avec notamment un taux de contraste infini.

La vulgarisation de l'écran bord à bord du S8 s'accompagne de la disparition du bouton d'accueil, remplacé par des touches de navigation virtuelles. Le design reste fidèle à la gamme Galaxy A avec des structures et un châssis métalliques donnant un aspect solide au téléphone.

Un double capteur à l'avant taillé pour les selfies

On retrouve à l’intérieur un processeur Exynos 7850 associé à 4 Go de mémoire vive et 32 Go d'espace de stockage. Un équipement un moins puissant que celui du Galaxy S8. L’ensemble est suffisant pour la majorité des usages même si des ralentissements se font observer lorsque l’on passe trop rapidement d’une application à une autre.

La partie photo est assurée par un capteur principal de 16 Mpx classique et par un double capteur à l’avant. Cette double optique originale permet à l’appareil de séparer le premier et l’arrière-plan pendant la prise de vue pour proposer des selfies améliorés avec effet bokeh. Comme dans le Note 8, le flou est réglable en direct et a posteriori. Le rendu est plutôt bon mais reste en retrait des performances des appareils haut de gamme.

Un tiroir double-SIM et une autonomie solide

Le Galaxy A8 est l’un des premiers smartphones à bénéficier d’un tiroir double-SIM en plus du port carte mémoire. De quoi jongler plus facilement entre des profils privé et professionnel ou bien profiter d’un second forfait sans engagement à l’étranger. L’interface Samsung Knox permet aussi de dupliquer les applications de messagerie et de protéger des documents sensibles dans une enclave sécurisée.

Point fort des Galaxy A, l’autonomie est toujours au rendez-vous. La batterie 3.000 mAh du Galaxy A8 passe sans problème le cap de la journée et fait la moitié du plein en 30 minutes grâce à la charge rapide via son port USB-C. Au rayon des satisfactions, on notera aussi la présence d’une prise jack et la résistance à l’eau et à la poussière garantie par la certification IP68.

Côté déceptions, difficile de ne pas évoquer les caprices du système de reconnaissance faciale, moins sécurisé que Face ID et à la peine lorsque la luminosité faiblit et que celle de l'écran n'est pas poussée au maximum. Mieux vaut utiliser le capteur d’empreintes pour déverrouiller l’appareil.  

Soumis à une forte concurrence

Lancé à 499 euros, le Galaxy A8 aura fort à faire pour triompher du dernier OnePlus 5Tet du Honor View 10, sorti récemment, dans les performances et les fonctionnalités. Sans compter les modèles haut de gamme lancés l'an dernier dont les prix ont baissé. Mais il a quelques avantages à faire valoir dans l’autonomie et l’étanchéité notamment.

Pour faciliter son adoption, Samsung vient d'annoncer une offre de remboursement de 70 euros permettant de l'acquérir pour 429 euros chez Darty, CDiscount et Boulanger. La Fnac propose également 50 euros de réduction pour la reprise d'un mobile.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés