2 min de lecture Augmenté

VIDÉO - Le Franky Zapata britannique vole au-dessus de la mer en jetpack

L'inventeur britannique Richard Browining a passé avec succès un premier test en eaux libres avec sa combinaison volante Jet Suit.

>
Real life Rocket Man debuts over water Crédit Image : Gravity Industries |
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Franky Zapata a de la concurrence. À quelques jours de sa nouvelle tentative de traversée de la Manche sur son Flyboard, l’inventeur marseillais de 40 ans a pu suivre de près l’exploit réalisé par le Britannique Richard Browning à bord d’une autre machine de vol autonome. Mardi 30 juillet, ce réserviste de la Marine royale anglaise a effectué un vol au-dessus du Solent, le bras de mer qui sépare la côte Sud de l’Angleterre et l’île de Wright, grâce à une combinaison volante de sa conception, le Jet Suit.

Les jambes écartées et les bras tournés vers le bas, l’ingénieur britannique de 40 ans a volé pendant quelques minutes à quelques dizaines de mètres d’altitude avant de réussir à se poser sur le pont de son bateau de ravitaillement, un navire de patrouille P2000 naviguant à près de 40 km/h. La semaine dernière, Franky Zapata était tombé dans les eaux britanniques en heurtant la plateforme du bateau de ravitaillement du Flyboard à mi-parcours de sa traversée de la Manche.

Conçu au sein de son entreprise Gravity Industries, le Jet Suit a valu à Richard Browning le surnom de "Real life Iron Man". Le dispositif se présente sous la forme d’un gros sac à dos relié à un attelage de cinq turbines, des réacteurs d’avion miniaturisés à fixer aux avant-bras, au dos et aux mollets. 

Pas encore de contrat avec l'armée

Chacun développe plus de 20 kilos de poussée à une température de 700 degrés, permettant au Jet Suit de voler à une vitesse maximale de 32 km/h durant cinq à dix minutes. C'est moins que le Flyboard, qui revendique une vitesse de pointe de 190 km/h et une dizaine de minutes de vol. L’utilisateur peut aussi contrôler ses mouvements et suivre les informations sur le niveau de carburant et les autres jauges techniques du Jet Suit sur l’écran qui s’affiche sur son casque.

Richard Browning est souvent comparé à Iron Man
Richard Browning est souvent comparé à Iron Man Crédit : Gravity Industries
À lire aussi
Une ferme russe expérimente la réalité virtuelle pour augmenter le rendement de ses vaches laitières Augmenté
La Russie teste-t-elle la réalité virtuelle pour augmenter le rendement de ses vaches ?

Ce premier test en eaux libres a valu à Richard Browning la fierté de la Royal navy. "C'est un oiseau? C'est un avion? Non, c'est Rocket Man!", s’est enthousiasmée la marine royale britannique sur Twitter. Mais malgré l'entrain suscité par l’exploit, aucun contrat n’a pour l’instant été signé entre Gravity Industries et le ministère britannique de la Défense. La marine se contente "d’explorer de nouvelles idées et de nouveaux concepts pour repousser les limites de la guerre navale", a sobrement indiqué la commandante Milly Mingham. Comme en France, où l’armée voit pour l’instant un simple "potentiel" dans la plateforme volante de Franky Zapata.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Augmenté Innovation Transports
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants