1 min de lecture Santé Connectée

VIDÉO - Microsoft part en guerre contre le paludisme avec des drones antimoustiques

Baptisé Premonition, le projet fou du géant de l'informatique est actuellement en phase de test. Il pourrait voir le jour à horizon 2020.

>
Project Premonition: Seeking to prevent disease outbreaks Crédit Image : Microsoft |
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Dans le collimateur du gouvernement après avoir été accusé d'espionnage de zones sensibles au début de l'année, voila les drones désormais investis d'une mission de santé publique internationale sous l'égide de Microsoft. 

Dans le cadre d'un programme intitulé Premonition, le géant américain de l'informatique aspire à traquer les moustiques qui propagent les épidémies de maladies infectieuses comme le paludisme, la fièvre jaune, la dengue ou le chikungunya pour protéger les populations dans les zones à risque, notamment en Afrique où ces maladies vectorielles sont très présentes.

Cartographier les moustiques

Véritables minilaboratoires de biologie, ces drones seront chargés d'attirer et de capturer des moustiques pour effectuer des prélèvements de sang dont les informations seront envoyées en temps réel sur une plateforme informatique. Microsoft ne s'occupera pas du développement des drones à proprement parler mais du logiciel chargé de traiter les données qu'ils récoltent sur une plateforme informatique qui effectuera le séquençage du génome des agents pathogènes.

En étudiant ces échantillons, les scientifiques pourront mieux comprendre comment ces maladies se transforment en épidémie. "De nouveaux algorithmes doivent être développés pour chercher rapidement les virus et les microbes, qui sont comme des aiguilles dans les meules de foin que constituent les données", explique l'entreprise sur son site internet. 

Prévenir les épidémies

À lire aussi
Vue d'une chaise roulante placée par l'Association des paralysés de France (APF), le 11 octobre 2005 Augmenté
Une colonne vertébrale intelligente pour faire remarcher des paralysés

Grâce à ces appareils, les zones difficiles d'accès pourront être couvertes et les foyers d'infection découverts plus rapidement. À terme, l'initiative pourrait permettre de cartographier les mouvements des moustiques pour suivre leur évolution et prévenir les épidémies avant qu'elles ne touchent humains et animaux. Actuellement en phase de développement, le projet n'est pas annoncé avant 2020.

Services
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Connectée Maladies Moustiques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants