2 min de lecture Connecté

VIDÉO - Les navettes sans chauffeur Navya testées pendant six mois à La Défense

La société française Navya a inauguré un premier service de bus autonomes et électriques en Île-de-France dans le quartier des affaires de La Défense.

Trois navettes autonomes vont être testées jusqu'à la fin de l'année dans le quartier d'affaires de La Défense Crédits : AFP | Date : 03/07/2017
5 >
Trois navettes autonomes vont être testées jusqu'à la fin de l'année dans le quartier d'affaires de La Défense Crédits : AFP | Date : 03/07/2017
Les trois navettes peuvent emporter chacune 11 passagers assis et 4 debout, à une vitesse moyenne de 7 km/h Date : 03/07/2017
La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse a inauguré le service lundi 3 juillet 2017 Date : 03/07/2017
Les navettes circuleront pendant six mois sur l'esplanade et seront gratuites pour les usagers Date : 03/07/2017
Un agent sera présent à bord de chaque navette durant l'été, puis les véhicules circuleront de façon autonome à la rentrée 2017 Date : 03/07/2017
1/1
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Les habitués du quartier des affaires vont devoir apprendre à cohabiter avec les navettes sans chauffeur de Navya qui parcourent désormais l'esplanade de La Défense. Le constructeur français a inauguré le premier service de bus autonomes et électriques d'Île-de-France ce lundi 3 juillet peu après 10 heures en compagnie de la présidente de la région, Valérie Pécresse.

Durant six mois, trois navettes Arma circuleront dans le quartier d'affaires situé à l'ouest de Paris où elles desserviront neuf arrêts de 8 heures à 20 heures en semaine entre les quartiers Valmy et Faubourg de l'Arche depuis la Grande Arche de La Défense et de 10 heures à 18 heures le week-end et les jours fériés. L'expérimentation, confiée à la filiale de la SNCF Keolis et financée par le Syndicat des transports d'Île-de-France, désormais appelé Île-de-France Mobilités, est totalement gratuite pour les usagers.

15 passagers, de 7 à 10 km/h

Les trois navettes déployées à La Défense peuvent emporter chacune 11 passagers assis et 4 debout. Propulsées par une énergie 100 % électrique, elles peuvent filer à une vitesse moyenne de 7 km/h, avec une pointe à 10 km/h. Une fois le circuit programmé dans leur logiciel, elles se déplacent de façon autonome à la faveur d'une combinaison de capteurs qui surveillent l'environnement extérieur et prennent des décisions en fonction des obstacles se dressant sur leur chemin.

À lire aussi
Plus de 100.000 visiteurs sont attendus à Barcelone pour découvrir les nouvelles tendances de la téléphonie. Connecté
MWC 2019 : 4 raisons de suivre le salon du mobile de Barcelone

Elles font appel pour cela à des capteurs de distance Lidar situés à l'avant des véhicule, à un odomètre (un instrument de mesure estimant la distance du véhicule), à une caméra stéréo-vision (pour effectuer des mesures dynamiques) et une antenne GNSS (un système de positionnement par satellite).

Dans un premier temps, un agent sera présent à bord de chaque navette jusqu'à la fin de l'été. Puis les véhicules circuleront de manière totalement autonome à partir de cet automne. Les retours des usagers permettront à l'entreprise de procéder à des ajustements dans de nombreux domaines comme le chauffage et la climatisation à l'intérieur des navettes, le volume du klaxon ou la puissance du freinage.

Le test permettra aussi de vérifier la capacité des navettes à s'intégrer dans un environnement dense. "La vraie question porte sur l'acceptation de la navette par les gens. Généralement, il faut deux ou trois semaines pour que les piétons s'accommodent avec les navettes", confiait-on chez Navya lors de la dernière édition de VivaTech où une navette était présentée.

Nouveau test en septembre au Bois de Vincennes

Créée en 2014 par deux entrepreneurs issus du monde des jeux vidéo et de l'Internet, Navya expérimente déjà depuis septembre 2016 des navettes sans chauffeur à Lyon, dans le quartier des affaires de la Confluence, un environnement urbain déjà extrêmement dense en piétons et en cyclistes.

La Navya était alors devenu le premier véhicule autonome au monde à transporter des passagers dans un environnement public. À Lyon comme à La Défense, l'objectif est de répondre à la problématique du premier ou du dernier kilomètre : combler l'absence de transport en commun sur des portion de villes pourtant très fréquentées.

Sans attendre l'issue de l'expérimentation, la région Île-de-France prévoit déjà d'en lancer une nouvelle au mois de septembre avec la RATP dans le Bois de Vincennes, à l'est de Paris. Et si les résultats sont concluants, les navettes autonomes et électriques Navya pourraient venir enrichir la panoplie des transports en commun franciliens et s'intégrer à de nouvelles lignes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Transports Viva Technology
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789031517
VIDÉO - Les navettes sans chauffeur Navya testées pendant six mois à La Défense
VIDÉO - Les navettes sans chauffeur Navya testées pendant six mois à La Défense
La société française Navya a inauguré un premier service de bus autonomes et électriques en Île-de-France dans le quartier des affaires de La Défense.
https://www.rtl.fr/actu/futur/video-les-navettes-sans-chauffeur-navya-testees-pendant-six-mois-a-la-defense-7789031517
2017-07-03 18:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/yHOMeEw1O9A1kG8bfgK1Zg/330v220-2/online/image/2017/0703/7789203803_rois-navettes-autonomes-vont-etre-testees-jusqu-a-la-fin-de-l-annee-dans-le-quartier-d-affaires-de-la-defense.jpg