3 min de lecture IFA 2015

VIDÉO - IFA 2015 : Samsung précise sa vision du futur technologique

Samsung a profité de l'IFA pour concrétiser son offensive dans l'internet des objets et préciser un peu plus sa vision du futur, dont le quotidien serait articulé autour d'une constellation d'objets connectés domestiques reliés entre eux et avec le smartphone de leur propriétaire.

>
2015 IFA Samsung IoT film - 'In Sync with Life' Crédit Image : Benjamin Hue / RTL.fr |
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

"Internet of things", ou IoT pour "internet des objets". Trois mots dont l'avenir radieux suscite bien des convoitises. Les analystes prédisent entre 25 et 50 milliards d'objets connectés à internet entre 2018 et 2020. Face à de telles perspectives, tous les constructeurs veulent leur part du gâteau. Débarrassé de la présentation de ses nouveaux mobiles Galaxy, dévoilés au milieu du mois d'août, Samsung a précisé ses ambitions en la matière lors de sa conférence de presse à l'IFA, jeudi 3 septembre

À la veille de l'ouverture au public du salon berlinois, le géant sud-coréen a déroulé sa vision du quotidien du futur, déjà esquissée lors du dernier salon CES de Las Vegas. Elle sera articulée autour d'une constellation d'objets connectés domestiques reliés entre eux et avec le smartphone de leur propriétaire par de nombreux capteurs pour les faire communiquer et fonctionner sans aucune action humaine.

Un véhicule autonome capable de se garer tout seul, un dîner à la cuisson optimale lancé et préparé depuis son vélo, une bouteille de vin en promotion recommandée sur son smartphone pendant que l'on fait ses courses, la machine à café qui démarre lorsque la sonnerie du réveil retentit, un SMS reçu quand son conjoint rentre à la maison... Le géant sud-coréen a proposé des illustrations concrètes de ce que ces solutions domotiques pourraient changer au jour le jour. Toutes ces situations ne seront pas forcément accueillies de façon positive par tous les consommateurs tant elles confinent parfois à de la surveillance. Mais elles dessinent un aperçu assez net des ambitions du sud-coréen dont l'objectif annoncé est que 100% de ses produits soient connectés en 2020.

Le sommeil au centre de la maison

Pour piloter cette galaxie d'objets intelligents, Samsung mise sur SmartThings. Dans le giron du Sud-Coréen depuis l'an dernier, cette start-up lancée en 2012 a développé un hub permettant de contrôler et faire communiquer entre eux jusqu'à 2.000 objets au sein d'un même foyer. À l'IFA, le constructeur a présenté la dernière version de ce serveur en réseau associé à une application mobile revue et corrigée, Smart Home Monitor. Celle-ci offre un contrôle unifié contre les intrusions et les problèmes domestiques (incendie, feu, inondation...) en fournissant des notifications instantanées et des petits clips vidéos captés par plusieurs caméras. Proposé 99 dollars dès à présent aux États-Unis puis dans les prochaines semaines au Royaume-Uni, le SmartThings Hub gravite également autour d'un nouvel appareil permettant de surveiller la façon dont on dort, le capteur SleepSense.

Samsung a présenté le capteur SleepSense
Samsung a présenté le capteur SleepSense Crédit : Benjamin Hue pour RTL
À lire aussi
Des visiteurs devant les écrans UHD de Samsung au 55e salon IFA de Berlin High-tech
IFA 2016 : 5 raisons de suivre le salon high-tech de Berlin

Dévoilé jeudi, ce petit boîtier blanc épuré de connectiques à placer sous le matelas du lit mesure tout un tas de données pour déterminer si l'utilisateur est éveillé ou assoupi. Il analyse les battements de coeur, les mouvements, la température, le rythme de respiration et se connecte à tous les appareils électroménagers de la maison qu'il peut piloter pendant le sommeil de l'utilisateur. Concrètement, le SleepSense peut éteindre un téléviseur à distance, baisser la climatisation pendant la nuit, ajuster la température, diffuser de la musique au réveil et lancer la machine à café lorsque son propriétaire émerge des bras de Morphée. Le tout afin de fournir un environnement amélioré et plus propice au sommeil des occupants de la maison.

Le SleepSense à l'IFA 2015
Le SleepSense à l'IFA 2015 Crédit : Benjamin Hue / RTL.fr

Les données recueillies par l'appareil peuvent être partagées avec des tiers, permettant par exemple de surveiller en temps réel la santé des personnes âgées. Disponible en Corée du Sud avant la fin de l'année, le SleepSense devrait débarquer par la suite aux États-Unis où il a déjà reçu l'approbation de la Food and Drugs Administration. Aucune date n'a été annoncée pour l'Europe mais il pourrait débarquer sur le Vieux continent en 2016 dans le sillage du SmartThings Hub.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
IFA 2015 High-tech Samsung
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants