9 min de lecture Connecté

VIDÉO - Busity, Akoustic Arts, Heroz...8 innovations remarquées à VivaTech 2017

Présents sur le salon VivaTechnology qui s'est tenu du 15 au 17 juin à Paris, ces concepts se distinguent par leur valeur d'usage et leur simplicité d'utilisation.

La troisième édition du salon VivaTech a réuni plus de 100.000 visiteurs en 2018
La troisième édition du salon VivaTech a réuni plus de 100.000 visiteurs en 2018 Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Du 15 au 17 juin, le salon VivaTechnology a installé Paris dans le paysage de l'innovation. Pour sa deuxième édition, l'événement organisé par les groupes Publicis et Les Échos a réuni plus de 60.000 personnes autour de conférences, de courses de drones, d'ateliers de démonstrations et de concours de pitch. Dans les allées de Paris Expo, porte de Versailles, les visiteurs pouvaient croiser de nombreux robots à tout faire et surtout découvrir plus de 5.000 startup, sélectionnées par des grands groupes comme la RATP, La Poste ou LVMH ou désireuses de nouer des contacts nécessaires à la suite de leur développement. RTL Futur a sélectionné huit concepts dont la valeur d'usage et la simplicité d'utilisation devraient leur permettre de débarquer très prochainement dans le quotidien du grand public, quand ce n'est pas déjà le cas depuis peu.

>> VIDÉO - À VivaTech, 4 robots prêts à investir notre quotidien

1 - Busity, pour découvrir un Paris original en bus

Explorer Paris au fil de son réseau de bus public à la faveur d'anecdotes audio contées par ses habitants. Telle est la promesse de Busity. Présente sur le stand de la RATP pour la deuxième édition de VivaTech du 15 au 17 juin, cette application mobile lancée en mars propose de découvrir ou redécouvrir le patrimoine de la ville à travers les parcours des lignes de bus de la capitale. Grâce à la géolocalisation du smartphone, l'utilisateur accède à des informations sur les monuments, les musées, l'architecture, les restaurants, les cafés et les bonnes adresses des quartiers. Les anecdotes sont narrées sur un ton léger et n'excèdent pas 30 secondes, "comme si c'était un copain qui la racontait", explique Clémentine Guyon, fondatrice de l'application.

L'idée est née sur la ligne de bus 27 qui fend la capitale de la Porte d'Ivry à la Gare Saint-Lazare en longeant notamment le Louvre, l'Opéra Garnier et la Seine. "L'un des chauffeurs est connu pour prendre le micro et raconter des anecdotes tout le long du trajet", se souvient Clémentine Guyon. Avec quelques associés, la jeune femme a fait des recherches pour glaner des informations originales permettant de mettre en avant les lieux atypiques qui jalonnent les parcours des différentes lignes de bus. Elle a ensuite ouvert les contributions à des étudiants, retraités et blogueurs bénévoles spécialisés dans l'architecture, l'urbanisme ou l'art de vivre pour enrichir l'application qui compte aujourd'hui plus de 350 lieux référencés.

Busity met à profit le réseau de bus parisien pour donner à voir la capitale sous un angle nouveau
Busity met à profit le réseau de bus parisien pour donner à voir la capitale sous un angle nouveau Crédit : Busity
À lire aussi
Tinder se lance dans le dating vidéo Connecté
Tinder lance une fonction de chat vidéo dans son application française

Disponible sur iOS avant un lancement sur Android en septembre, Busity est gratuit et mise sur les achats intégrés et les bons plans localisés pour dégager des revenus à l'avenir. "On va proposer des fonctionnalités plus poussées payantes comme des itinéraires mêlant bus et marche à pied pour visiter plusieurs quartiers en trois heures au lieu d'une journée ou des itinéraires sur mesures. On pense aussi à mettre en place des promotions sur des commerces locaux situés à proximité des lignes de bus pour faire sortir les voyageurs du centre et les pousser à aller dans des quartiers où ils ne seraient pas allés naturellement", explique Clémentine Guyon.

Proposée sur le site Internet de l'office du tourisme de Paris, Busity vise les autres grandes villes touristiques européennes. À commencer par Londres, où les recherches doivent commencer en septembre, "un choix logique avec le bus qui est un mode de vie là-bas", souligne Clémentine Guyon.

2 - Talk to Pay sécurise les achats avec la voix

>
"Talk to pay", l'authentification vocale pour le paiement à distance Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : RTLnet | Date :

Avec Talk to Pay, la Banque Postale remplace le mot de passe par la biométrie vocale pour rendre les achats plus sûrs. Lancé début juin, ce service utilise la voix du propriétaire de la carte bancaire pour sécuriser les paiements à distance grâce à une technologie de reconnaissance vocale (un algorithme capable d'authentifier plusieurs dizaines de caractéristiques uniques) validée par la Cnil. Afin de réduire les risques de fraude, les utilisateurs de Talk to Pay n'utilisent plus le cryptogramme à trois chiffres situé au dos de la carte. Ce dernier est remplacé par un code à usage unique généré à chaque transaction par une commande vocale.

Le service est accessible à tous les clients de la Banque Postale moyennant un abonnement facturé 5 euros par an pour les 18/25 ans et 10 euros pour les autres. Il fonctionne avec l'application "Mes Paiements" et une extension "Talk to Pay" pour les navigateurs Internet. Le client devra seulement fournir son numéro de smartphone à la banque et enregistrer une phrase type comprenant son nom, prénom et la mention "Je m'identifie par la voix" pour utiliser le service. 

3 - Heroz, le bracelet antivol de smartphone

Le bracelet connecté Heroz
Le bracelet connecté Heroz Crédit : RTLnet

Un remède pour les têtes en l'air et contre les vols à l'arrachée. La startup française Heroz a conçu un bracelet à porter au poignet qui signale à l'utilisateur lorsque son smartphone s'éloigne à plus de trois mètres de distance. Ses créateurs, Arthur Grandgerard et Florian Duretz,  sont partis du principe qu'une victime de pickpocket n'a quasiment aucune chance de retrouver son bien après un vol et que tout se joue au moment du larcin, lorsque le chapardeur se confond à la foule afin de continuer sa route.

Relié au mobile par Bluetooth, le bracelet Heroz met alors en place un scénario censé refroidir les ardeurs du voleur. À chaque fois que le smartphone s'éloigne de manière dangereuse ou accidentelle du bracelet - qu'il s'agisse d'un vol, d'un oubli dans un taxi ou dans une salle de cinéma - le bracelet vibre pour alerter son utilisateur, fait sonner le téléphone jusqu'à 105 décibels et allume le flash afin qu'il soit rapidement identifié.

Selon ses créateurs, Heroz dispose de quatre semaines d'autonomie et demande moins de ressources au smartphone auquel il est appairé qu'une montre connectée du fait de ses usages limités. Il se recharge avec un câble USB classique mais devrait bénéficier de connecteurs magnétiques dans sa prochaine version. Soutenu par plusieurs assureurs, Heroz devrait être lancé entre fin 2017 et début 2018 au prix de 69,90 euros, assorti de quelques fonctionnalités relatives à la lecture des notifications du smartphone.

4 - Go Touch VR, pour toucher du doigt la réalité virtuelle

>
"Go Touch VR" reproduit la sensation du toucher Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : RTLnet | Date :

Fruit des travaux de plusieurs experts en science haptique, Go Touch VR apporte la sensation du toucher aux expériences de réalité virtuelle. Cette solution inédite se présente sous la forme d'un capteur à placer à l'extrémité de son doigt, où sont concentrées près de 90% des sensations. Elle déclenche des retours haptiques coordonnés avec les images projetées dans un casque de réalité virtuelle afin de confondre le cerveau qui pense alors toucher ou manipuler un objet pour de vrai.

La startup lilloise à l'origine du projet aspire à simplifier les interactions avec la réalité virtuelle en remplaçant les contrôleurs actuels pour s'imposer comme la souris du futur, l'outil indispensable pour accéder à cette technologie. Les entrepreneurs n'ont que l'embarras du choix face aux nombreux débouchés qui se présentent à Go Touch VR dans la formation professionnelle, la vente en ligne, la chirurgie et tous les domaines où le toucher agit comme un accélérateur d'apprentissage. Sony et de nombreux constructeurs de smartphones ont également affiché leur intérêt.

5 - Akoustic Arts, pour écouter de la musique sans déranger ses voisins

>
"A" de Akoustic Arts, une enceinte ultradirectionnelle Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : RTLnet | Date :

L'enceinte développée par Akoustic Arts n'est pas une enceinte comme les autres. Elle diffuse un son directionnel offrant la possibilité à l'utilisateur d'être le seul à entendre la musique sans se couper de l'environnement extérieur. Elle fonctionne avec 20 mini haut-parleurs qui créent un faisceau audio d'ultrasons envoyant les ondes en ligne droite afin de ne toucher que la cible visée. Faites un pas de côté et vous sortez du faisceau, vous n'entendez plus rien. Repassez dans le faisceau, la sensation est troublante : le son semble venir de notre propre tête.

Le produit est en phase de développement et le son n'est pas encore optimal. Mais cette technologie fuit de quatre années de recherche devrait trouver de nombreux débouchés. À terme, elle pourrait remplacer les écouteurs et casques audio et intégrer les smartphones et les télévisions. Plus prochainement, elle pourrait équiper les voitures, restaurants, musées, centres commerciaux et des espaces événementiels. Les annonceurs pourraient par exemple diffuser des publicités dans des espaces publics sans déranger tous les usagers et les automobilistes utiliser GPS et téléphone sans importuner les autres passagers.

Ses créateurs ont déjà signé des contrats avec une quinzaine de constructeurs automobile. Ils espèrent désormais pouvoir boucler une levée de fonds afin d'impulser son développement et faire face à la concurrence de plus en plus pressante de startup aux États-Unis et en Israël.

6 - Charli Charger recharge les batteries et transforme la publicité digitale

>
Charli Charger

Lancé en 2014, Charli Charger est une borne de rechargement autonome de smartphones et d'objets connectés doublée d'un outil de communication attractif.  La solution se compose d'un boîtier permettant de recharger des appareils grâce à plusieurs câbles polyvalents (Lightning, USB, USB-C, etc.) et d'un écran dynamique sur lequel sont diffusés les contenus publicitaires. L'écran est équipé d'une puce NFC qui autorise la mise en place de différents scénarios, comme le téléchargement d'une application, ou la diffusion d'un clip vidéo. Proposé à la vente et à la location pour les professionnels, Charli Charger apporte aux marques un moyen de communication innovant avec l'assurance de capter l'attention des utilisateurs pendant qu'ils rechargent leurs appareils.

Les bornes Charli Charger fonctionnent sur batterie et doivent être rechargées deux fois par semaine. Elles ne récupèrent aucune données clients. Plus de 3.000 bornes ont déjà été vendues ou louées en France, en Belgique ou en Espagne. Elles sont déjà utilisées par des clients comme Air France, la SNCF, Carrefour, Monoprix ou Leroy Merlin. On les trouve aussi dans des cabinets de notaires, d'avocats ou de médecins et dans des salons comme Viva Tech. La startup s'est développée en fonds propres et vise cette année un chiffre d'affaires supérieure à 800.000 euros.

7 - Adok transforme vos surfaces en écran tactile

>
"Adok", un projecteur de tablette tactile pour surfaces planes Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : RTLnet | Date :

Ce vidéoprojecteur transforme toute surface plane en écran tactile. Le boîtier développé par Adok diffuse une image d'environ un mètre de diagonale et deux caméras infrarouge associées à un logiciel de reconnaissance d'images détectent les mouvements des mains pour faire de l'image projetée un écran tactile. L'appareil intègre la plupart des composants d'une tablette Android de dernière génération et permet d'utiliser les applications ordinaires de bureautique ou de productivité.

La technologie, dont la première version était vendue 1500 euros, peut s'utiliser dans différents environnements. Adok a déjà commercialisé une quinzaine d'appareils auprès de groupes du CAC 40. La startup travaille désormais à intégrer sa solution à du mobilier urbain, pour proposer une nouvelle forme d'affichage publicitaire éphémère dans les lieux publics. La startup de huit salariés est en passe de boucler une nouvelle levée de fonds et devrait sortir une nouvelle version de son projecteur début 2018.

8 - Timescope, la borne à voyager dans le temps

>
LA PLACE DE GRÈVE EN 1628, PAR TIMESCOPE

Couvé au sein de l'incubateur du 104, la 104FactoryTimescope développe des bornes de réalité virtuelle en libre service donnant à voir aux usagers un lieu tel qu'il était à une autre époque ou de l'imaginer dans le futur. Les utilisateurs profitent d'un environnement en 3D à 360 degrés permettant de redécouvrir le lieu qui l'entoure à différentes époques. Les images de synthèse se superposent à la réalité et des commentaires audio apportent une dimension historique. Tous les contenus sont bien entendus vérifiés par des historiens.

Ce nouvel outil de mise en avant du patrimoine historique et culturel a déjà séduit les municipalités. Une première borne a été expérimenté sur la place de la Bastille l'an dernier. Contre deux euros, les visiteurs pouvaient découvrir ce haut lieu de la Révolution française tel qu'il était entre 146 et 1789. Depuis quelques semaines, Parisiens et touristes peuvent en croiser une autre sur le pont d'Arcole, entre l'île de la Cité et l'Hôtel de Ville, et observer la place de Grève prendre vie au XVIIe siècle avec ses maisons anciennes et son port de marchandises.

La ville du Havre s'est équipée récemment de deux bornes pour montrer le quai Southampton au XIXe siècle et l'hôtel de ville de l'entre-deux guerres à sa reconstruction. Un partenariat avec les Aéroports de Paris permet aux touristes en transit de se projeter dans les lieux emblématiques de la ville et de visionner les futures gares du Grand Paris. Si les bornes sont généralement en libre service, Timescope propose également un système de paiement sans contact pour permettre à ses clients de générer des revenus. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Viva Technology Innovation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants