4 min de lecture Application

Vêtements, œuvres d'art, codes Wi-Fi... Il y a un Shazam pour presque tout

Le succès de Shazam fait des émules. De nombreuses applications utilisent la reconnaissance d'images pour faciliter la recherche d'informations. Dernière illustration avec Snapchat qui a annoncé un partenariat avec Amazon pour créer le "Shazam" du shopping.

Snapchat et Instagram ont suspendu l'accès aux GIF dans leur application
Snapchat et Instagram ont suspendu l'accès aux GIF dans leur application Crédit : pxhere.com
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

À la peine depuis plusieurs trimestres, Snapchat cherche un nouvel élan pour reconquérir des utilisateurs. Après les stories, le partage de photo et de vidéos et la messagerie privée, une nouvelle fonctionnalité va bientôt faire son apparition dans l'application qui a annoncé lundi avoir noué un partenariat avec le géant de la vente en ligne Amazon pour proposer un "Shazam du shopping".

Le principe est simple. À l'image de l'application gratuite de reconnaissance musicale Shazam, Snapchat sera en mesure de retrouver des produits pris en photo dans la rue ou sur une personne. Concrètement, il suffira de pointer l'appareil photo sur un code-barres ou un objet (vêtement, chaussure, parfum...) pour remonter le fil de son origine.

Si le produit existe dans la base de données d'Amazon, l'utilisateur sera directement redirigé sur la plateforme de vente et pourra procéder à un achat s'il le souhaite. Testée cette semaine aux États-Unis, la fonctionnalité devrait être déployée progressivement à travers le monde.

À lire aussi
Le site de rencontres pour célibataires pro-Trump a subi une fuite des données personnelles de ses utilisateurs polémique
Une application de rencontres pro-Trump victime d'une fuite de ses données personnelles
>
Snapchat et Amazon : démo

Ce service ne sera pas foncièrement différent des autres applications se basant déjà sur la reconnaissance d'images, une technologie florissante dans le paysage des applications pour smartphones. Dans le sillage de Shazam, la plus célèbre, rachetée par Apple en décembre dernier, de nombreuses applications utilisent aujourd'hui la reconnaissance visuelle ou sonore pour faciliter la recherche d'un produit, d'un objet ou d'une information.

Google Lens, l'omnipotent

Fort de ses investissements conséquents dans l'intelligence artificielle, Google est évidemment présent sur ce créneau. Le géant a lancé  le 5 mars dernier l'application Google Lens qui permet d'analyser une photo pour en tirer des informations utiles par l'intermédiaire des services du groupe. Elle est désormais intégrée d'office dans les smartphones Android les plus récents.

Lorsque la fonctionnalité est activée, un bouton apparaît sur les photos archivées dans la galerie de l'application Google Photos. Une fois cliqué dessus, la reconnaissance d'image délivre en temps réel des informations sur les objets ou les lieux pris en photo. 

>
VIDÉO - Google Lens : comment utiliser la caméra intelligente sur Android Crédit Image : RTL.fr | Crédit Média : RTL.fr | Date :

Inutile de galérer par exemple au moment de copier un code WiFi : il suffira de prendre le mot de passe (en format texte) de la box internet en photo et de le copier pour se connecter au réseau depuis le téléphone. De même, Google Lens peut aussi transformer une carte de visite en contact dans le répertoire. L'outil peut aussi fournir des informations sur des bars, restaurants, commerces, monuments, salles de concert et autres vêtements.

Plantnet, pour avoir la main verte

La reconnaissance d'images n'est pas utilisée qu'à des fins commerciales. L'application Plantnet, par exemple, permet d'identifier des milliers d'espèces de plantes. Sur le même principe que Shazam, une fois la photo de la plante prise, l'application se charge d'indiquer à l'utilisateur le nom de la plante. Petite particularité : pour identifier la plante, l'application nécessite également que la géolocalisation du téléphone soit activée. Ainsi, elle saura où la plante a été trouvée et pourra mieux l'identifier.

Magnus, pour devenir un expert de l'art

Lancée par un Allemand il y a deux ans, Magnus est le "Shazam" de l'art. Cette application permet aussi bien aux aficionados qu'aux novices d'identifier facilement des oeuvres d'art. Après avoir photographié cette dernière, l'utilisateur voit apparaître sur son écran le titre de l'oeuvre, le nom de l'artiste, et éventuellement le musée dans lequel il est exposé, sa valeur et les pièces plus ou moins similaires vendues en galeries et aux enchères. L'application répertorie aussi les galeries de plusieurs villes comme Paris, Los Angeles, New York, Sao Paulo, Londres et Berlin. 

>
Magnus Art Application - "Shazam for Art"

Birdlab, pour découvrir les oiseaux

BirdLab est une application d'un genre différent. Développée par le Muséum national d'Histoire naturelle, elle apprend, par le biais d'un jeu d'ornithologie, à reconnaître les oiseaux, en distinguant par exemple une mésange bleue d'une charbonnière, d'un moineau, d'un rouge-gorge et d'une corneille. L'application répertorie 27 espèces en tout. 

En plus d'une fonction d'apprentissage, l'utilisateur peut également jouer à observer les allées et venues entre deux mangeoires. L'objectif : faire progresser la science en aidant les chercheurs à étudier ces espèces.

Yuka, pour mieux manger

Avec l'application Yuka, le smartphone devient utile jusque dans les supermarchés. En scannant les codes-barres des produits, l'application est capable de nous informer de leur composition. Elle passe en revue de nombreuses sources ayant étudié leur dangerosité. Yuka permet ainsi de faire ses courses différemment : plus besoin de passer du temps à tenter de décrypter et comparer les étiquettes alimentaires.

Valeurs nutritionnelles, dangerosité de certains ingrédients, taux des additifs... Tout ce qu'il faut savoir sur chaque produit, consommable ou non, est précisé par l'application. Une note sur 100 est également donnée à chaque d'entre eux. Ce type d'application s'est depuis étendue au secteur de la beauté, avec notamment QuelCosmetic, développée par l'UFC-Que Choisir.

FindFace, pour retrouver les gens croisés dans la rue

Enfin, terminons avec un héritier de Shazam augurant d'un futur placé sous très haute surveillance. Développée en Russie par un défenseur de la vie privée pour alerter l'opinion publique sur l'étendue des informations mises en ligne par les utilisateurs des réseaux sociaux, l'application FindFace permettait de retrouver l'identité de personnes photographiées dans la rue avec un taux de succès de 70% en recoupant les clichés à la base de données de VK, le Facebook russe. 

Lancée en 2016, l'application a connu un succès fulgurant avant d'être détournée par des internautes qui en ont profité pour harceler des actrices de films pour adultes identifiées via l'application. Des utilisateurs ont également pu identifier eux-mêmes des criminels pour informer la police après des méfaits filmés par des caméras de surveillance.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Application Téléphone Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794956538
Vêtements, œuvres d'art, codes Wi-Fi... Il y a un Shazam pour presque tout
Vêtements, œuvres d'art, codes Wi-Fi... Il y a un Shazam pour presque tout
Le succès de Shazam fait des émules. De nombreuses applications utilisent la reconnaissance d'images pour faciliter la recherche d'informations. Dernière illustration avec Snapchat qui a annoncé un partenariat avec Amazon pour créer le "Shazam" du shopping.
https://www.rtl.fr/actu/futur/vetements-oeuvres-d-art-codes-wi-fi-il-y-a-un-shazam-pour-presque-tout-7794956538
2018-09-30 09:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/aGCWm0_iM7Ho9L_3ekpsyg/330v220-2/online/image/2018/0312/7792589004_snapchat-et-instagram-ont-suspendu-l-acces-aux-gif-dans-leur-application.jpg