3 min de lecture Connecté

Vers des contrôles de bagages plus rapides dans les aéroports

Le Royaume-Uni va équiper tous les aéroports du pays avec des scanners nouvelle génération dans les trois ans à venir. Cette technologie pourrait permettre de lever l'interdiction des liquides dans les bagages cabines.

La douane scanne les bagages à main à dans un aéroport
La douane scanne les bagages à main à dans un aéroport Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Le passage aux contrôles de sécurité des aéroports pourrait être plus rapide dans les années à venir. La mise en place de scanners 3D par tomodensitométrie capables d'analyser de manière détaillée le contenu des bagages cabines devrait faciliter ce processus fastidieux source de stress chez les voyageurs.

Le Royaume-Uni vient d'annoncer le déploiement de ce type de machines dans l'ensemble des aéroports du pays avant la fin de l'année 2022. Elles sont actuellement testées à l'aéroport Londres-Heathrow et ont déjà été installées aux États-Unis, à l'aéroport Harstfield-Jackson Atlanta, à Chicago O'Hare et à New York-JFK, mais aussi aux Pays-Bas, à l'aéroport Schipol d'Amsterdam. 

Comme le rappelle la BBC, ces appareils sont similaires aux dispositifs d'imagerie médicale utilisés dans les hôpitaux. Basés sur une technologie de tomographie informatisée, ils vont permettre aux personnels chargés des contrôles de sécurité de visualiser les objets placés à l'intérieur des valises sans avoir à sortir les produits liquides et les appareils électroniques dans plusieurs bacs.

Les opérateurs pourront analyser les objets de façon détaillée sur leur écran de contrôle et les faire pivoter pour les inspecter sous plusieurs angles au besoin. La technologie pourra aussi détecter les substances explosives en analysant la réaction des rayons X avec les structures des objets.

Mise en place de ces scanners nouvelle génération dans les aéroports ?

Le ministère britannique des transports a fait savoir que la mise en place de ces scanners nouvelle génération devrait sonner le glas des restrictions imposées aux voyageurs transportant des liquides, crèmes, gels et autres substances aérosols dans leurs bagages cabines. À l'heure actuelle, les passagers ne peuvent pas apporter avec eux des conteneurs de plus de 100 ml, ils doivent être présentés séparément au personnel de sécurité et placés dans un sac en plastique transparent et refermable.

À lire aussi
Les écouteurs sans-fil AirPods d'Apple sont vendus 179 euros Connecté
Apple devrait lancer des AirPods Pro à la fin du mois

Cette mesure fut mise en place en 2006 à la suite des attaques terroristes déjouées sur plusieurs vols entre le Royaume-Uni et les États-Unis. Imaginée comme une interdiction temporaire, elle est toujours en vigueur dans les aéroports du monde entier.

Pas encore à l'ordre du jour en France

L'initiative du Royaume-Uni s'inscrit dans la campagne en faveur du "hard Brexit" menée par le premier ministre Boris Johnson pour défendre la capacité du pays à prospérer une fois qu'il sera écarté des règles européennes. "En rendant les trajets dans les aéroports britanniques plus faciles que jamais, ce nouvel équipement contribuera à renforcer le rôle vital que jouent nos aéroports pour assurer la position du Royaume-Uni en tant que plaque tournante mondiale du commerce, du tourisme et des investissements", a assuré le locataire du 10 Downing Street.

Même si elle est concluante, la technologie devrait cependant mettre un certain temps avant d'être généralisée dans les aéroports du monde entier. L'installation des scanners tomographiques représente une dépense importante de plusieurs dizaines de millions d'euros. L'aéroport d'Heathrow va dépenser 50 millions de livres pour déployer la technologie lors des prochains mois. En début d'année, les États-Unis ont investi près de 100 millions de dollars pour équiper plusieurs grands aéroports du pays l'année prochaine.

Le déploiement de ces appareils n'est pas encore à l'ordre du jour en France. Des scanners tomographes ont été testés sur certains vols à l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle à Roissy mais aucun programme d'implémentation n'a été décidé jusqu'ici. En revanche, les voyageurs français découvriront bientôt un nouveau type d'étiquetage des bagages.

La compagnie Air France s'est associée à l'entreprise Paragon ID pour assurer la traçabilité des valises et des sacs dans les aéroports français grâce à des étiquettes intelligentes permettant de les suivre en temps réel. Une technologie qui pourrait réduire de 25% le nombre de bagages égarés ou mal dirigés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Transports Aéroport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants