2 min de lecture Propulsé

Une énorme explosion de météorite détectée avec trois mois de retard sur Terre

L'explosion est passée inaperçue au large du Kamtchatka, dans la mer de Béring, le 18 décembre 2018. Elle est pourtant la deuxième plus puissante enregistrée en trois décennies.

Illustration d'un impact de météore
Illustration d'un impact de météore Crédit : iStock
Odile Pouget édité par Benjamin Hue

Elle est quasiment passée inaperçue. Une météorite a explosé à 25 kilomètres au-dessus de nos têtes il y a trois mois. Les débris sont tombés en pleine mer de Béring, au large du Kamtchatka (Russie), le 18 décembre dernier, nous apprend ce lundi 18 mars la Nasa, citée par la BBC.

"Pour notre défense, il y a beaucoup d'eau sur cette planète", a réagi en plaisantant Kelly Fast, scientifique de la Nasa, auprès du média britannique.

Ce tout petit météore, de moins de 120 mètres de diamètre, a chuté à une vitesse de 32 kilomètres par seconde. Son implosion, détectée par les satellites militaires de l'US Air Force, a dégagé une énergie de 173 kilotonnes, équivalente à dix fois la bombe d'Hiroshima. Le satellite japonais Himawari a intercepté quelques images de la chute du météorite avant sa rentrée dans l'atmosphère.

À lire aussi
Saturne et son système, capturés par la sonnde Voyager 1 La tête dans les étoiles
Les sondes Voyager au-delà du système solaire

C'est l'implosion la plus importante jamais observée en trois décennie depuis celle qui s'est produite en Russie en février 2013. À l'époque, le "superbolide de Tcheliabinsk" avait fendu le ciel du sud de l'Oural et libéré une énergie trois fois supérieure estimée à 440 kilotonnes de TNT. L'onde de choc avait fait tomber des toits, détruit des milliers de fenêtres et blessé près d'un millier de personnes dans la région.

>
Meteor Hits Russia Feb 15, 2013 - Event Archive

De nombreux objets célestes croisent la trajectoire de la Terre. Mais ils ne représentent pas tous une menace pour les humains. Selon la Nasa, un météore de cette taille ne pénètre dans l'atmosphère que deux à trois fois tous les cent ans. Ensuite, tout dépend de l'endroit de leur chute, de l'inclinaison de leur trajectoire et de bien d'autres paramètres. 

"Ça dépend aussi de la consistance des matériaux. Si les matériaux sont très friables, les dommages seront légers. Si le météore est fait principalement de fer, le risque est plus grand. Mais il n'est globalement pas énorme, comparé au risque d'avoir un accident de voiture, par exemple", explique à l'antenne de RTL Antonella Barrucci, astrophysicienne à l'Observatoire de Paris.

La détection de l'explosion avec trois mois de retard rappelle néanmoins combien il est nécessaire d'améliorer la surveillance des trajectoires des objets célestes qui s'approchent de la Terre. D'ici 2020, la Nasa espère pouvoir détecter 90% des météores de moins de 140 mètres de diamètre. Les scientifiques pensent pouvoir atteindre cet objectif d'ici trente ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Météorite Pacifique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797237174
Une énorme explosion de météorite détectée avec trois mois de retard sur Terre
Une énorme explosion de météorite détectée avec trois mois de retard sur Terre
L'explosion est passée inaperçue au large du Kamtchatka, dans la mer de Béring, le 18 décembre 2018. Elle est pourtant la deuxième plus puissante enregistrée en trois décennies.
https://www.rtl.fr/actu/futur/une-enorme-explosion-de-meteorite-detectee-avec-trois-mois-de-retard-sur-terre-7797237174
2019-03-18 20:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9Tgo7h_T5hCnWNi9xsFVUQ/330v220-2/online/image/2015/0922/7779812746_deux-impacts-simultanes-de-meteorites-decouverts-en-suede.jpg