2 min de lecture Espace

Un satellite "bizarre" découvert autour de Jupiter

C'est une trouvaille inattendue : les scientifiques ont découvert, par hasard, douze nouveaux satellites en orbite autour de Jupiter, dont un aux dimensions et au comportement étranges.

Jupiter regorge de secrets
Crédit Image : NASA

On est bien loin des quatre lunes de Jupiter découvertes par Galilée en 1610 ! Les astronomes en dénombrent désormais 79, soit 12 lunes de plus qu'il y a un an. Les recherches, menées par une équipe de la Carnegie Institution, dirigée par Scott S. Sheppard, ont également démontré que l'un de ces 12 nouveaux satellites a un comportement "bizarre". 

Les lunes de Jupiter sont divisées en trois groupes : les satellites dits galiléens, au nombre de 4, dont les dimensions en font les plus grands satellites de tout le système jovien. Puis viennent les lunes dites progrades, qui tournent dans le même sens de rotation que la planète géante. Et enfin, les lunes rétrogrades, les plus éloignées, qui tournent dans le sens inverse. Sur les 12 satellites, 2 d'entre eux sont progrades, tandis que les 10 autres sont rétrogrades.

Si les lunes progrades prennent environ un an pour faire le tour de Jupiter, il faut deux ans pour les satellites de l'essaim externe. Dans ce lot de lunes lointaines, les scientifiques ont remarqué que l'une d'entre elles avaient des caractéristiques et un comportement étranges. 

Les 12 nouvelles lunes de Jupiter

"Une situation instable"

"C'est probablement la plus petite lune connue de Jupiter, ayant moins d'un kilomètre de diamètre", explique l'astronome Scott S. Sheppard. Selon l'équipe de recherche, cette lune baptisée Valetudo - en référence à l'arrière-petite-fille du dieu romain Jupiter, la déesse de la santé et de l'hygiène - pourrait être un des derniers échantillons d'un corps plus grand. Cette petite lune permettrait donc aux scientifiques d'élucider des fragments de l'histoire de Jupiter.

En plus de ses dimensions anormalement petites, la lune agit également de façon étrange : faisant partie du groupe des satellites extérieurs, elle devrait tourner dans le sens inverse de la rotation de Jupiter. Or, contrairement aux autres lunes de son groupe, elle tourne dans le sens "normal". Le risque de collision avec les autres satellites est donc élevé : "Les collisions frontales briseraient et réduiraient rapidement en poussière les autres objets", déplore Scott S. Sheppard. 

Une découverte due au hasard

En 2014, cette même équipe avait fait la découverte de la "planète X" (aussi appelé "planète 9" ou "Nibiru"), le corps céleste géant ayant l'orbite la plus lointaine connue à l'intérieur de notre système solaire et dont l'existence pourrait expliquer la position "penchée" de ce dernier. 

C'est dans le cadre de ces recherches que les scientifiques sont tombés, par hasard, sur les 12 nouveaux satellites : "Jupiter était dans le champ de recherche dans lequel on explorait les objets extrêmement lointains du système solaire. On a donc été capables d'étudier les nouvelles lunes autour de Jupiter tout en recherchant les corps à la périphérie de notre système solaire", a déclaré Scott S. Sheppard. 

Ces découvertes ont été réalisées en 2017 grâce à différents télescopes basés au Chili, aux États-Unis et à Hawaii. Les directeurs de recherches et responsables de la Nasa ont affirmé qu'il a fallu un an pour comprendre et analyser les trajectoires des différentes lunes, dont Valetudo. 

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés