2 min de lecture Australie

VIDÉO - Un robot va pondre des bébés coraux pour régénérer la Grande Barrière de corail

Après avoir récolté des centaines de milliards d’œufs de coraux, le robot les élèvera dans ses filets jusqu'au stade de larve, puis les disséminera dans les zones les plus dépeuplées de la grande barrière de corail.

>
Le LarvalBot a pour mission d'aider les coraux à reconquérir le fond océanique australien Crédit Image : Pixabay |
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

Il s'appelle LarvalBot. Ce robot sous-marin, conçu par deux chercheurs australiens du Queensland University Technology (QUT) et de l'Université Southern Cross (SCU), permet de réparer les barrières de corail abîmées, malades ou en phase de disparition, en semant des centaines de milliards de larves de coraux. 

En Australie, la Grande Barrière de corail constitue le plus long récif corallien du monde. Elle s'étend sur 2.300 km et entoure la côte Est, de Cap York (à l'extrême nord du pays) à Bundaberg (à la pointe sud). À cause des fortes températures de l'eau, la moitié du récif a été décimé. Les algues symbiotiques, qui vivaient sur ces coraux et constituaient leur principale source de nourriture, ont disparu à cause des pics de chaleur de 2016 et 2017, ce qui a provoqué la mort du récif corallien.

"Restauration larvaire"

Le LarvalBot devrait commencer sa mission au mois de novembre, au moment où les coraux se reproduisent. Les millions d’œufs qui seront produits par les coraux à ce moment-là seront récupérés par le robot et élevés dans ses filets jusqu'au stade de larve. Il disséminera ensuite les quelque 200.000 à 1,2 million de "bébés coraux" dans l'océan, notamment dans les endroits prioritaires à repeupler. Cette technique s'appelle la "restauration larvaire".

À lire aussi
La police intervient sur les lieux d'une attaque au couteau à Melbourne le 9 novembre 2018 en Australie. terrorisme
Melbourne : des groupes affiliés à l'État islamique annoncent d'autres attaques

Une fois largués, les bébés coraux ensemenceront progressivement les fonds marins, et répareront ainsi les dégâts causés sur les récifs, tels que le blanchissement des coraux. Il leur faudra environ 3 ans pour être capables, à leur tour, de se reproduire et générer des œufs. L'aide du LarvalBot devrait multiplier par 100 la propagation des larves de corail.

Cette mission a été financée grâce à un prix de 190.000 euros attribué par la Great Barrier reef Foundation. L'ancienne version du LarvalBot, le RangerBot, avait été développé pour traquer et tuer une étoile de mer dévoreuse de coraux. En avril dernier, l'Australie avait déjà fait part de sa volonté de trouver des solutions au déclin de sa Grande Barrière en débloquant un demi milliard de dollars.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Australie Fil Futur Océans
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795471993
VIDÉO - Un robot va pondre des bébés coraux pour régénérer la Grande Barrière de corail
VIDÉO - Un robot va pondre des bébés coraux pour régénérer la Grande Barrière de corail
Après avoir récolté des centaines de milliards d’œufs de coraux, le robot les élèvera dans ses filets jusqu'au stade de larve, puis les disséminera dans les zones les plus dépeuplées de la grande barrière de corail.
https://www.rtl.fr/actu/futur/un-robot-concu-pour-reparer-les-barrieres-de-corail-abimees-7795471993
2018-11-07 14:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/EvirUXSaeJ54FemfRZXQBw/330v220-2/online/image/2018/0615/7793769628_la-grande-barriere-de-corail-est-le-plus-long-recif-corallien-au-monde-il-entoure-la-cote-est-australienne-partant-de-cap-york-a-l-extreme-nord-du-pays-jusqu-a-bundaberg-a-la-pointe-sud.jpg