2 min de lecture Connecté

Un bracelet pour brouiller les écoutes des enceintes connectées

Face à la multiplication des objets connectés, deux professeurs ont mis au point un bracelet-brouilleur multidirectionnel capable de perturber les écoutes des microphones situés à proximité.

Ce bracelet brouilleur veut perturber les écoutes des enceintes connectées
Ce bracelet brouilleur veut perturber les écoutes des enceintes connectées Crédit : http://sandlab.cs.uchicago.edu/jammer/
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Pour la discrétion, il faudra repasser. Mais face à la multiplication des objets connectés équipés d'un microphone, ce produit au look cyberpunk pourrait devenir un incontournable du vestiaire des personnes soucieuses de préserver la confidentialité de leurs conversations et, plus largement, de lutter contre la banalisation de la surveillance technologique.

Heather Zheng et son conjoint Ben Zaho, professeurs d'informatique à l'Université de Chicago, aux États-Unis ont conçu un "bracelet du silence" capable d'empêcher les enceintes connectées comme Amazon Echo ou Google Home, mais aussi n'importe quel microphone à proximité, d'écouter les conversations de son porteur, rapporte le New York Times qui a révélé l'existence du produit dans un article publié le 14 février.

Aux États-Unis, un adulte sur cinq possède chez lui une enceinte connectée Amazon Alexa ou Google Home. Ces objets sont équipés de micros qui sont toujours allumés à l'écoute des mots-clés "Alexa" ou "Dis Google" pour répondre aux questions de leurs propriétaires. Ils sont censés ne commencer à enregistrer qu'après avoir entendu ces mots spécifiques. Mais plusieurs enquêtes ont démontré qu'ils pouvaient se réveiller et enregistrer à des moments où ils ne devraient pas le faire.

Désireux de proposer une barrière efficace contre les oreilles trop curieuses de ces produits technologiques du quotidien, Zheng et Zhao ont mis au point ce bracelet-brouilleur multidirectionnel qui ne nécessite pas d'être pointé vers un appareil pour entraver son écoute. Équipé de 24 haut-parleurs, il émet des signaux ultrasoniques et tire parti de sa conception circulaire pour perturber les écoutes de tous les microphones situés à proximité.

À lire aussi
Le logo de l'opérateur Orange. coronavirus
Confinement : Orange a suivi l'exode d'un million de Franciliens, grâce à la géolocalisation

Une fois le bracelet allumé, au lieu de détecter les bruits et les éventuelles discussions à l'oeuvre dans la pièce, les micros ne perçoivent que ces sons à haute fréquence, imperceptibles pour la plupart des oreilles. Lors d'un entretien téléphonique mené avec le New York Times, le journaliste n'a entendu qu'un bruit blanc statique lorsque son interlocuteur a activé le bracelet.

>
Wearable Microphone Jamming

Encore au stade de prototype, ce bracelet n'a pas encore vocation à être commercialisé.  Conscients de l'intérêt suscité par leur expérience, les deux professeurs ont néanmoins publié l'ensemble des instructions permettant de le concevoir sur un site open source. Le prix de revient de l'objet se situerait aux alentours des 20$.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Cybersécurité Vie privée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants