2 min de lecture Propulsé

Un astéroïde va frôler la Terre, la Nasa va tester son système de défense

L'astéroïde 2012 TC4 va croiser la Terre à une distance neuf fois plus étroite que celle séparant notre planète de la Lune jeudi 12 octobre. L'occasion de mettre en pratique le système de détection et de suivi des astéroïdes de la Nasa.

Vue artistique d'un astéroïde (Illustration).
Vue artistique d'un astéroïde (Illustration). Crédit : Mark A. Garlick / Warwick & Cambridge Universities / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Il a la taille d'une grosse maison et va passer tout près de la Terre. Mais pas de scénario catastrophe en perspective. L'astéroïde 2012 TC4 n'entrera pas en collision avec notre planète. Découvert il y a cinq ans par les astronomes, ce corps rocheux d'une vingtaine de mètres de diamètre va frôler la Terre jeudi 12 octobre. À 7h41, heure de Paris, il filera à 7,6 kilomètres par seconde et passera à moins de 44.000 kilomètres de la planète bleue, juste un peu au-delà de la zone où croisent les satellites géostationnaires.

Le passage de 2012 TC4 est une aubaine pour la Nasa. Il va permettre de tester l'efficacité du réseau d'observatoires et de scientifiques travaillant à la détection et au suivi des astéroïdes dans le cadre du Bureau de coordination de défense planétaire de l'agence spatiale américaine. Un test grandeur nature pour un exercice de défense planétaire.

"Cette fois-ci, ce n'est pas un cas préoccupant mais nous allons en profiter pour nous entraîner", a expliqué à l'AFP Detlef Koschny, co-directeur du segment Objets géocroiseurs (Near-Earth Objects) de l'Agence spatiale européenne (ESA). "Comme cela, le jour où arrivera un objet vraiment dangereux, nous aurons répété plusieurs fois avant".

Un exercice grandeur nature

Différents observatoires dans le monde vont braquer leurs télescopes sur l'astéroïde alors qu'il se rapprochera peu à peu de la Terre. Il apparaîtra comme un petit point brillant. Au moment de son passage, les observatoires enverront leurs informations à des centres gérant les situations d'urgence. "Nous verrons si les données que nous leur adressons sont bien comprises, si elles sont claires ou bien s'il faut améliorer des choses", explique Detlef Koschny.

À lire aussi
Un astéroïde (illustration) Propulsé
Les États-Unis et l'Europe vont tenter de dévier un astéroïde pour anticiper le pire

L'astéroïde ne sera pas visible à l’œil nu mais les astronomes amateurs, équipés de bons télescopes, auront peut-être la chance de prendre des images. C'est en Australie qu'il sera le plus aisément observable lorsqu'il sera au plus près de la Terre. En Europe, il fera quasiment jour à ce moment précis. "Mais il sera visible par les observatoires européens dans la nuit de mercredi à jeudi", souligne Rüdiger Jehn, du segment Objets géocroiseurs de l'ESA.

Il pourrait toucher la Terre en 2079

Découvert en 2012, l'astéroïde 2012 TC4 n'a pas été observé pendant cinq ans. Il a de nouveau été repéré cet été par le VLT (Very large telescope) de l'Observatoire européen austral (ESO) au Chili. Ce qui a permis aux astronomes de calculer précisément sa trajectoire. Ils ont pu déterminer qu'il ne foncera pas sur la planète lors de son prochain passage près de la Terre en 2050. Mais il n'est pas impossible qu'en 2079 il touche la Terre.

L'astéroïde 2012 TC4 a une taille proche du météore de 20 mètres de diamètre qui s'était désintégré au dessus de la ville de Tcheliabinsk dans le centre de la Russie en février 2013. En apercevant le bolide lumineux dans le ciel, les gens s'étaient précipités aux fenêtres mais l'onde de choc avait fait éclater les vitres. Cela avait fait plus de 1.300 blessés. Si l'astéroïde 2012 TC4 avait risqué de heurter la Terre, il n'aurait pas été nécessaire a priori d'évacuer la population, selon Detlef Koschny. "Il aurait suffi de dire aux gens de s'éloigner des fenêtres pour ne pas être blessés par les bris de vitres", dit-il. 

>
Meteor Hits Russia Feb 15, 2013 - Event Archive
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Astéroïdes Terre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants