3 min de lecture Propulsé

Un astéroïde pourrait percuter la Terre au cours de notre existence

L’administrateur de la Nasa a mis en garde contre la perspective de voir la Terre connaître une collision significative d’ici la fin du siècle à l’occasion de la conférence internationale de défense planétaire. Les agences spatiales se préparent à cette éventualité.

Un astéroïde avec la Terre en arrière-plan
Un astéroïde avec la Terre en arrière-plan Crédit : Capture d'écran spaceressources.lu
Benjamin Hue
Benjamin Hue
et AFP

Le patron de la Nasa tire la sonnette d’alarme : les chances de voir la Terre percutée par un astéroïde de grande taille au cours de notre vie sont très faibles, mais elles ne sont pas nulles, et sont plus importantes que ne le pense le grand public. 

Le plus haut fonctionnaire de l’agence spatiale américaine, Jim Bridenstine, s’est livré à cette prédiction pour le moins alarmiste à l’occasion d’un discours à la conférence internationale dédiée à la défense planétaire qui s’est ouverte mardi 29 avril à Washington aux États-Unis. 

"Ce n’est pas Hollywood, ce n’est pas un film. J’aimerais pouvoir vous dire que ces événements sont exceptionnels. Mais ils ne sont pas rares, ils se produisent", a mis en garde l’ancien élu républicain à la Chambre des représentants, exhortant les décideurs à "protéger la seule planète que nous connaissons pour héberger la vie, la planète Terre".

Un risque statistique faible mais réel

Il y a six ans, le 15 février 2013, la désintégration du superbolide de Tcheliabinsk a permis de déclencher une prise de conscience du grand public et des décideurs politiques. Apparu de nulle part, ce météore d’une vingtaine de mètres de diamètre a traversé le ciel de l’Oural avant d’exploser une vingtaine de kilomètres au-dessus de la ville russe de Tcheliabinsk, faisant voler en éclat les vitres de milliers de bâtiments et blessant un millier de personnes sur des kilomètres à la ronde. 

À lire aussi
Vue d'artiste du système Beta Pictoris espace
Une nouvelle planète géante découverte, 3.000 fois plus massive que la Terre

Le coût des dégâts fut estimé à plusieurs millions d’euros. Statistiquement, les incidents impliquant des météores de cette taille sont censés survenir une fois tous les soixante ans. Mais Jim Bridenstine a souligné qu’il y avait déjà eu trois événements de ce type au cours du XXe siècle.

>
Chute d'une météorite dans la région russe de l'Oural

Le gouvernement américain a chargé la Nasa de détecter 90% des géocroiseurs d’au moins 140 mètres de diamètre, qui causeraient des dégâts majeurs s’ils s’écrasaient à proximité d’une ville. Seuls un tiers d’entre eux sont référencés pour l’instant. Parmi les plus risqués, on trouve par exemple un rocher baptisé 2000SG344, de 50 mètres de diamètre environ, dont les chances de collision avec la Terre sont estimées à une sur 2.096 d'ici 100 ans, selon l'ESA. La plupart sont plus petits, mais 942 font plus d'un kilomètre, a estimé l'astronome Alan Harris, qui a informé l'auditoire que quelques gros astéroïdes se cachaient encore probablement derrière le Soleil. Et seuls 2% des astéroïdes de moins de 30 mètres de diamètres sont connus.

Les décideurs sont-ils prêts à réagir ?

Même si les chances de collision sont faibles, les agences spatiales envisagent le pire pour faire face à la menace. La Nasa, l’Agence spatiale européenne, des autorités de maintien de l’ordre et de gestion des situations de crise et des délégations étrangères évaluent leur capacité de réaction à l’occasion d’un exercice d’anticipation organisé cette semaine dans le cadre de la conférence de défense planétaire. Basée sur un scénario fictif, la simulation vise à vérifier les niveaux de préparation des participants et l’efficacité des chaînes de commandement face à la menace de l’impact d’un astéroïde de 100 à 300 mètres de diamètre sur la Terre dans moins d’une décennie.

Il faudrait d'abord pointer des télescopes vers l'objet pour calculer précisément sa vitesse et sa trajectoire, les observations initiales étant grossières. Ensuite, le choix est binaire: dévier l'objet, ou évacuer. S'il fait moins de 50 mètres, le consensus international est d'évacuer la région susceptible d'être frappée. Selon Detlef Koschny, deux semaines avant l'impact, on peut prédire le pays touché. Quelques jours avant, la précision est de quelques centaines de kilomètres. Pour les plus gros objets, l'idée n'est pas d'envoyer une bombe atomique comme dans le film "Armageddon" car cela pourrait créer des morceaux tout aussi dangereux. L'idée consisterait à lancer un appareil vers l'astéroïde pour le dévier... comme une auto tamponneuse cosmique. La Nasa testera l'idée sur un vrai astéroïde de 150 mètres, en 2022, avec la mission DART.

Reste le problème politique, dit Romana Kofler, du bureau des affaires spatiales de l'ONU : "Quelle serait l'autorité décisionnaire?" "Le consensus a été jusqu'à présent de ne pas répondre à cette question", a-t-elle expliqué.  En tout état de cause, le Conseil de sécurité de l'ONU serait saisi mais cela laisse entière la question de savoir si les pays riches financeraient une mission s'ils n'étaient pas eux-mêmes dans la ligne de mire de 2000SG344, ou d'un autre caillou céleste. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Astéroïdes Espace
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797533542
Un astéroïde pourrait percuter la Terre au cours de notre existence
Un astéroïde pourrait percuter la Terre au cours de notre existence
L’administrateur de la Nasa a mis en garde contre la perspective de voir la Terre connaître une collision significative d’ici la fin du siècle à l’occasion de la conférence internationale de défense planétaire. Les agences spatiales se préparent à cette éventualité.
https://www.rtl.fr/actu/futur/un-asteroide-pourrait-percuter-la-terre-au-cours-de-notre-existence-7797533542
2019-04-30 17:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vxDGU85r1LSgsYmRZAmlIA/330v220-2/online/image/2016/1116/7785809289_un-asteroide-avec-la-terre-en-arriere-plan.jpg