2 min de lecture Facebook

Un ancien cadre de Facebook dénonce les dérives du réseau social, "cette merde"

Ancien cadre de Facebook, Chamath Palihapitiya s'inquiète des conséquences du réseau social sur nos vies et nos relations sociales.

Marie-Pierre Haddad Clics à la une Marie-Pierre Haddad
>
Un ancien cadre de Facebook dénonce les dérives du réseau social, "cette merde" Crédit Image : AFP / LOIC VENANCE | Crédit Média : Marie-Pierre Haddad | Durée : | Date : La page de l'émission
103132103886089535955
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Des voix s'élèvent contre Facebook. Chamath Palihapitiya a travaillé quatre ans pour le géant américain et en parle désormais avec amertume. Ancien vice-président de la croissance d'audience du groupe, il s'inquiète des conséquences qu'ont les réseaux sociaux sur nos vies de tous les jours car ils "sapent les fondamentaux du comportement des gens". Chamath Palihapitiya interdit même à ses enfants d'utiliser Facebook, qu'il qualifie de "merde".

C'est lors d'un débat organisé à la Stanford Graduate School of Business que l'homme d'affaires a exprimé le fond de sa pensée sur son ancien employeur et les autres réseaux sociaux : "Je pense que nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social", explique-t-il dans une vidéo relayée par le site The Verge. "Il n'y a pas de discours citoyen, pas d'entraide, il y a de la désinformation", continue Chamath Palihapitiya, qui tente d'alerter les utilisateurs réguliers : "Vous ne le comprenez pas, mais vous êtes programmés (...) Et maintenant c'est à vous de décider ce que vous voulez abandonner, à quel point vous êtes prêt à renoncer à votre indépendance intellectuelle".

Ce n'est pas la première fois qu'un ancien employé de Facebook fustige le réseau social et ses concurrents. Début novembre, l'ancien président de Facebook, Sean Parker, s'était alarmé sur le site Axios des conséquences de Facebook : "Dieu seul sait ce qu'ils font aux cerveaux de nos enfants". 

À lire aussi
Facebook compte plus de 2 milliards d'utilisateurs actifs élections
Facebook : bientôt une "salle de crise" spéciale élections contre la désinformation

Facebook répond aux critiques

Fait rare dans la communication de l'entreprise, Facebook a répondu à son ancien employé par l'intermédiaire d'un porte-parole interrogé par le site américain The Verge. Le représentant du réseau social a expliqué que la société avait beaucoup changé depuis l'époque où Chamath Palihapitiya y travaillait. 

"Chamath ne fait plus partie de Facebook depuis plus de six ans. Quand il était à Facebook, nous nous attachions à construire de nouvelles expériences sociales pour faire grandir Facebook à travers le monde (...) Nous avons grandi et réalisé que nos responsabilités avaient grandi elles aussi", explique-t-il.

Facebook met en avant "les travaux et recherches" qu'il mène avec des experts et académiciens afin de "mieux comprendre les effets des médias sociaux sur le bien-être" et assure que l'entreprise est prête à "réduire sa rentabilité pour être sûre de réaliser les bons investissements".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Facebook Réseaux sociaux Mark Zuckerberg
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791395255
Un ancien cadre de Facebook dénonce les dérives du réseau social, "cette merde"
Un ancien cadre de Facebook dénonce les dérives du réseau social, "cette merde"
Ancien cadre de Facebook, Chamath Palihapitiya s'inquiète des conséquences du réseau social sur nos vies et nos relations sociales.
https://www.rtl.fr/actu/futur/un-ancien-cadre-de-facebook-denonce-les-derives-du-reseau-social-cette-merde-7791395255
2017-12-12 22:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nnIQyYQE9RjDB3P5B2fEoQ/330v220-2/online/image/2017/0516/7788561715_facebook-condamne-par-la-cnil.jpg