1 min de lecture Réseaux sociaux

Twitter suspend un compte pour harcèlement des trottinettes électriques

Le réseau social a jugé que le compte "Nique les trottinettes" enfreignait ses règles de modération, faisant valoir qu'il était interdit de se livrer au "harcèlement ciblé d'une personne".

Des trottinettes électriques (illustration)
Des trottinettes électriques (illustration) Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Pas question pour Twitter de tolérer les incitations à la haine, même si c'est contre les trottinettes. Le compte Twitter baptisé "Nique les trottinettes" (@FDPTrottinettes) a en effet été suspendu plusieurs jours par le réseau social pour avoir tenu des propos haineux envers ces engins électriques.

Comme le rapporte BFMTV, le compte ne manquait pas de s'attaquer avec véhémence aux trottinettes électriques qui jonchent désormais les trottoirs des villes grâce aux sociétés de libre-service sans borne d'attache. Ce compte autoproclamé avec humour "Compte officiel du Comité de Lutte contre les Fils de Putes en Trottinette (CLFDPT)" a été suspendu pour avoir enfreint les règles de modération Twitter, et plus précisément pour "harcèlement ciblé d'une personne".

Le réseau rappelle qu'il est "interdit de se livrer au harcèlement ciblé d’une personne, ou d’inciter d’autres personnes à le faire. Cela comprend le fait de souhaiter ou d’espérer qu’une personne subisse un préjudice physique". Le compte anti-trottinettes avait notamment souhaité de tomber à des utilisateurs en trottinettes. Une suspension qui n'a pas manqué de faire réagir le propriétaire du compte qui a twitté que son "compte était donc suspendu pour harcèlement ciblé envers les trottinettes électriques. Ce n'est même pas une blague".

Si cette suspension insolite peut apparaître anecdotique, elle montre les difficultés du réseau social pour modérer les contenus de ses utilisateurs afin de préserver le juste équilibre entre respect de la liberté d'expression et protection du cyberharcèlement.

À lire aussi
Le logo d'Instagram aux États-Unis (illustration) Connecté
Instagram va supprimer l'onglet qui permettait d'espionner ses contacts

Twitter teste par exemple depuis le mois de septembre la possibilité de cacher les réponses des tweets. Une mesure jugée relativement inefficace qui est complétée notamment par la possibilité de signalement des contenus inappropriés ou haineux ou le partage des listes noires de comptes bloqués ou le filtrage par mot-clé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réseaux sociaux Insolite Twitter
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants