2 min de lecture Arnaque

Jack Dorsey, le patron de Twitter, victime d'une arnaque à la carte SIM

Jack Dorsey, le PDG du réseau social Twitter, s'est fait pirater son propre compte à la suite d'une arnaque à la carte SIM, une méthode de plus en plus courante.

Jack Dorsey, le co-fondateur de Twitter, le 17 septembre 2013.
Jack Dorsey, le co-fondateur de Twitter, le 17 septembre 2013. Crédit : BILL PUGLIANO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Simon Dujardin
Simon Dujardin et AFP

C'est un comble. Jack Dorsey, le patron du réseau social Twitter, s'est fait pirater son propre compte. Heureusement, le piratage fut bref, mais le hacker en a tout de même profité pour tweeter des messages insultants et racistes pour attirer les foudres sur le PDG.

Pour arriver à ses fins, le hacker a utilisé une arnaque à la SIM, une méthode de plus en plus répandue et potentiellement très dangereuse. Ces arnaques ont pris de l'ampleur ces dernières années, que ce soit pour prendre le contrôle de comptes de personnalités sur les réseaux ou effectuer des achats en ligne. Cela peut avoir des conséquences bien plus graves, du vol de données personnelles à la désinformation.

Le "SIM swap" ou "transfert de SIM" est un vol virtuel de carte SIM. Le voleur se fait passer pour quelqu'un d'autre auprès d'un opérateur mobile pour récupérer l'usage de son numéro de téléphone. 

Aujourd'hui, de nombreux réseaux utilisent le téléphone pour vérifier l'authenticité de ses utilisateurs. Obtenir le téléphone permet d'utiliser des faiblesses du système de sécurité, en obtenant un mot de passe par SMS par exemple.

Des lacunes difficiles à combler

À lire aussi
Un homme choisit du vin dans un supermarché pendant la foire aux vins vins
Foire aux Vins : comment éviter certains pièges ?

"Le numéro de téléphone associé au compte a été exposé à cause d'une erreur de sécurité de l'opérateur téléphonique", a expliqué le réseau social, qui assure n'avoir trouvé "aucun signe que les systèmes de Twitter aient été compromis".

Selon Ori Eisen, fondateur de Trusona, une entreprise de cybersécurité spécialisée dans l'authentification sans mot de passe, le problème serait loin d'être réglé, car les progrès des technologies en matière d'automatisation peuvent générer des milliards d'appels conçus pour manipuler des consommateurs et les inciter à divulguer des informations ou des mots de passe.

"Un boulevard s'est ouvert à la fraude", analyse Joseph Hall, du groupe de réflexion Center for Democracy & Technology à Washington. Il regrette que les opérateurs n'aient pas encore tous adopté des méthodes d'intelligence artificielle qui permettent de faire la différence entre des transferts de carte SIM légitimes, suite à un vol ou une perte d'appareil et des fraudes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Arnaque Hackers Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798277770
Jack Dorsey, le patron de Twitter, victime d'une arnaque à la carte SIM
Jack Dorsey, le patron de Twitter, victime d'une arnaque à la carte SIM
Jack Dorsey, le PDG du réseau social Twitter, s'est fait pirater son propre compte à la suite d'une arnaque à la carte SIM, une méthode de plus en plus courante.
https://www.rtl.fr/actu/futur/twitter-comment-jack-dorsey-le-patron-du-reseau-social-s-est-fait-pirater-7798277770
2019-09-04 18:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Ypv_jRiqKF124N_7TCawig/330v220-2/online/image/2014/0817/7773763192_jack-dorsey-le-co-fondateur-de-twitter-le-17-septembre-2013.jpg