1 min de lecture Transports

Transpolis, cette ville fantôme où sont testées les voitures autonomes

À Transpolis, au nord de Lyon, une ville fantôme s'est transformée en énorme laboratoire où sont testées les voitures autonomes.

ecologie C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Transports : Transpolis, cette ville fantôme où sont testées les voitures autonomes Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par William Vuillez

Au nord de Lyon, Transpolis, une ville sans habitant, est une localité avec des vraies routes et carrefours ayant pour but de tester des voitures autonomes. On dirait un décor d'Hollywood, personne n'habite dans cette ville, mais il y a des ronds-points tout neufs, 12 kilomètres de routes, des feux rouges, des faux immeubles et des faux magasins. Ce sont des façades en béton qui peuvent changer de place comme on change de décor pour tourner un film. 

Cette ville de 80 hectares a été construite en pleine campagne, dans une ancienne base militaire dans l'Ain, à Saint-Maurice-de-Rémens et on y teste d'abord des voitures sans conducteur, sans danger pour les piétons car les seuls qui traversent sont des mannequins automates. Il y a une vingtaine de rues, des intersections, et les constructeurs y testent les freinages d'urgence. 

Renault Trucks a mis au point un camion capable de communiquer avec les feux tricolores. À Transpolis, sont aussi mis au point des éclairages, dont la puissance augmente la nuit uniquement si les capteurs détectent une voiture ou un vélo. Il y a même un passage piéton avec des bandes blanches qui s'éclairent grâce à des leds intégrées dans le bitume.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Auto Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants